Ecoutez Radio Sputnik
    Les forces armées turques à Afrine

    Rameau d’olivier: 42 cibles détruites par l’armée turque à Afrine, en Syrie

    © Sputnik . Hikmet Durgun
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    11810

    Lors de leur opération dans la région d'Afrine, en Syrie, l'armée de l'air turque a anéanti samedi 42 cibles «d'organisations terroristes» et 53 «terroristes», a déclaré dans la soirée l'état-major de Turquie.

    L'armée turque a poursuivi ce samedi, huitième jour de l'opération Rameau d'olivier, ses frappes contre les positions du Parti de l'union démocratique (PYD) et des Unités de protection du peuple (YPG) qu'Ankara considère comme terroristes.

    «Pendant les attaques dans le cadre de l'opération Rameau d'olivier, l'armée de l'air turque a neutralisé le 27 janvier 42 cibles des organisations terroristes PYD, YPG et Daech, ainsi que 53 terroristes. Les frappes ont été réalisées par 22 avions qui sont tous rentrés à leurs bases. 447 terroristes ont été tués depuis le début de l'opération. Au cours de la journée, les forces armées turques ont perdu deux militaires, tandis que 11 autres ont été blessés», a annoncé l'état-major dans un communiqué dont Sputnik a pris connaissance.

    En outre, deux membres de l'Armée syrienne libre (ASL) ont été tués et quatre autres grièvement blessés.

    Recep Tayyip Erdogan
    © Sputnik . Michael Klimentyev
    Selon l'agence Anadolu, au cours de ce huitième jour de l'opération, l'armée turque et les forces de l'opposition syrienne ont expulsé les formations kurdes du village d'Ali Bekki, dans le nord-ouest de la région d'Afrine, et ont établi leur contrôle sur la hauteur 740 où se trouve un camp d'entraînement des YPG. Une dizaine d'autres localités avaient précédemment été prises par les forces armées turques dans la région d'Afrine.

    L'état-major des forces armées turques a lancé le 20 janvier dernier l'opération Rameau d'olivier contre les YPG (qui font partie des Forces démocratiques syriennes, FDS) et le PYD à Afrine qui compte quelque 1,5 million de Kurdes et de réfugiés d'autres régions de Syrie. Ankara considère toutes ces organisations comme terroristes. Des soldats de l'Armée syrienne libre y prennent également part.

    Damas a fermement condamné les actions d'Ankara, rappelant qu'Afrine était une partie indissociable de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé toutes les parties à la retenue et a exhorté à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

    Dans un discours télévisé, le Président turc a menacé vendredi d'élargir à d'autres villes du nord de la Syrie l'offensive turque en cours contre la région d'Afrine, afin d'éliminer toute présence d'une milice kurde considérée comme terroriste par Ankara. En outre, M.Erdogan a promis de «nettoyer» Manbij et de ne laisser aucun terroriste jusqu'à la frontière irakienne.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    La Turquie établit un contrôle total sur la région d’Afrine, annonce l'état-major turc
    Encore deux militaires turcs tués lors de l'opération à Afrine
    Rameau d'olivier: 11 soldats turcs tués samedi
    Tags:
    opération militaire, Rameau d'olivier, Daech, Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Armée syrienne libre (ASL), Recep Tayyip Erdogan, Manbij, Afrine (Syrie), Damas, Ankara, Turquie, Moscou, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik