International
URL courte
390
S'abonner

Sept personnes ont été repérées dimanche à bord d’un canot à la dérive près de l’archipel des Kiribati, dans le Pacifique, par un avion militaire néo-zélandais qui recherchait un ferry porté disparu depuis plus d’une semaine.

Dans le cadre de l'opération de recherche d'un ferry disparu il y a une dizaine de jours dans les îles Kiribati, dans la partie centrale du Pacifique, un avion militaire néo-zélandais a repéré un canot à la dérive qui transportait à son bord sept personnes, a annoncé Radio New Zealand.

Ce canot est vraisemblablement l'un des deux qui équipaient le ferry MV Butiraoi, qui transportait 50 personnes, a précisé John Ashby, du Centre néo-zélandais de coordination des sauvetages.

«Le groupe a semblé très soulagé d'avoir été repéré quand [l'avion militaire] l'Orion de l'armée de l'air néo-zélandaise lui a largué des provisions, de l'eau, ainsi qu'une radio», a déclaré M. Ashby, cité par l'AFP.

Un bateau de pêche a reçu l'ordre de se dérouter pour aller récupérer les sept personnes tandis que les recherches se poursuivent pour essayer de trouver d'autres rescapés.

Un ferry avec 50 personnes à bord a quitté jeudi 18 janvier le port de l'île de Nonouti, un atoll des Kiribati, pour normalement arriver deux jours plus tard à Tarawa-Sud, capitale des Kiribati.

Cependant, sa trace a été perdue et le bâtiment a été porté disparu. Après sa disparition, les autorités locales ont lancé une opération de recherche et de sauvetage du ferry.

Cette semaine, le service de sauvetage et la Force de défense de la Nouvelle-Zélande se sont joints à l'opération de recherche.

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
mission de recherche et de sauvetage, disparition, ferry, Nouvelle-Zélande, océan Pacifique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook