Ecoutez Radio Sputnik
    US dollars

    La bourse de cryptomonnaie japonaise victime d’un vol record remboursera ses clients

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    332

    La bourse de cryptomonnaie japonaise Coincheck Inc. a annoncé qu’elle utilisera son propre capital pour rembourser les clients qui ont perdu de l’argent vendredi suite au vol de près d’un demi-milliard de dollars, réalisé grâce à une intrusion non autorisée dans ses systèmes.

    Coincheck Inc., une bourse de cryptomonnaie japonaise basée à Tokyo, remboursera les 260 000 utilisateurs affectés par le vol de cryptomonnaie NEM, selon un communiqué publié dimanche après minuit, heure locale.

    Un total de 523 millions de dollars de cryptomonnaie a été dérobé, a-t-il également été précisé.

    «Le calendrier de remboursement et le processus de dépôt des demandes sont actuellement à l'étude […] L'argent sera remboursé grâce aux fonds de notre propre capital», a déclaré Coincheck, cité par Bloomberg.

    La bourse d'échange Coincheck a subi 530 millions de dollars de pertes en raison d'une attaque de pirates informatiques, ont rapporté les médias nippons vendredi.

    Elle a également annoncé vendredi la suspension des ventes et des retraits de la cryptomonnaie NEM. Par la suite, l'établissement a indiqué qu'elle avait également limité les transactions dans d'autres cryptomonnaies.

    Coincheck, qui se considère comme la plus importante bourse d'échange de cryptomonnaies en Asie, a fait savoir qu'elle avait détecté un accès non autorisé à ses systèmes vendredi à 3h00 heure locale. Le montant des pertes subies par Coincheck devance le record enregistré en 2014 par la bourse d'échange de bitcoins Mt. Gox, basée elle aussi au Japon (441,6 M USD).

    Lire aussi:

    Chute ou croissance: les pronostics sur la future dynamique du bitcoin divisent
    Les actifs de Séoul en cryptomonnaies se feraient-ils la belle à Pyongyang?
    Pourquoi le marché des bitcoins va bientôt se rétablir
    Tags:
    piratage, argent, cryptomonnaie, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik