Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    Erdogan dément vouloir s'emparer de territoires syriens

    © Sputnik . Alexey Nikolsky
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    14315

    La Turquie ne cherche pas à prendre sous son contrôle un quelconque territoire syrien mais à aider les réfugiés à regagner leur patrie, affirme Recep Tayyip Erdogan.

    L'opération Rameau d'olivier menée par la Turquie dans le nord de la Syrie n'a pas pour objectif de s'emparer de territoires syriens, a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan.

    «Nous ne cherchons pas à nous emparer de territoires syriens, mais nous voulons aider les 3,5 millions de réfugiés syriens se trouvant actuellement en Turquie à regagner leur patrie», a déclaré M.Erdogan cité par l'agence Anadolu.

    Le 20 janvier dernier, l'armée turque appuyée par les membres de l'Armée syrienne libre (ASL) a lancé l'opération Rameau d'olivier contre les formations armées kurdes dans la région syrienne d'Afrine.

    Damas a condamné les actions turques à Afrine, tout en soulignant que la région était une partie intégrante de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

    Samedi, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que son armée pourrait avancer jusqu'à la province d'Idlib, qui est actuellement contrôlée par l'opposition syrienne et les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (ex-Front al-Nosra).

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Les derniers mots des pilotes du crash du Boeing 737 MAX révélés par les boîtes noires
    Tags:
    opération militaire, réfugiés syriens, combat, Rameau d'olivier, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Recep Tayyip Erdogan, Syrie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik