International
URL courte
7320
S'abonner

Des bases militaires de certains pays, dont les États-Unis ont été détectées par des experts sur une carte de l’application mobile Strava, utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS. Cette application ainsi que des bracelets fitness ont trahi des déplacements de militaires dans les zones de leur déploiement, écrit The Vierge.

Le Pentagone
© Sputnik . David B. Gleason
En novembre dernier, l'application mobile Strava, utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS a publié une carte contenant des informations sur les déplacements de milliers d'utilisateurs d'applications mobiles, a relaté The Vierge.

Un analyste a fait remarquer que la carte permet très facilement de trouver les emplacements de bases militaires.

Ainsi, Nathan Ruser, membre de l'Institute for United Conflict Analysts, a souligné sur Twitter qu'il était facile de regarder la carte et de repérer les emplacements d'installations militaires dans des zones de combat, grâce à la base de données des utilisateurs de l'application. L'analyste a même posté plusieurs captures d'écran, montrant, selon lui, des déplacements réguliers, des patrouilles et des emplacements de bases d'opérations avancées en Afghanistan.

​«Strava a publié une carte globale… C'est beau à voir, mais c'est un problème pour garder la confidentialité sur les opérations. Des bases militaires des États-Unis sont facilement identifiables», a-t-il ainsi écrit.

Cette publication a également attiré l'attention d'internautes.

«Une base aérienne américaine, construite en 2016, non loin du village Sabit, à 35 kilomètres au sud de Kobani pour soutenir les opérations des Forces démocratiques syriennes contre Daech», a souligné Mr Ghostly.

​«Tellement de choses sympas à faire. Les avant-postes autour de Mossoul où les habitants aiment courir autour de leurs maisons», a ironisé Tobias Schneider.

Des internautes indiquent également que les bases militaires américaines sont les plus facilement repérables sur la carte. De plus, ils évoquent l'activité de militaires, probablement, russes et turcs en Syrie.

Commentant cette publication pour Sputnik, un représentant du Pentagone a annoncé que le ministère américain de la Défense étudie la situation pour prendre des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité des militaires à l'intérieur du pays et à l'étranger.

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Les dates de la présidentielle 2022 fuitent dans la presse
Tags:
opération militaire, défense, application, militaires, Pentagone, Afghanistan, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook