International
URL courte
381215
S'abonner

Un avion russe Su-27 a intercepté lundi un avion-espion américain au-dessus de la mer Noire. Selon le ministère russe de la Défense, il n'y a eu aucun «rapprochement dangereux» contrairement à ce qu’affirme le Pentagone.

Le ministère russe de la Défense a démenti les informations sur un «rapprochement dangereux» d'un chasseur russe Sukhoi Su-27 et d'un avion de reconnaissance EP-3E Aries II de la Marine américaine au-dessus de la mer Noire.

«Le vol de l'avion russe Su-27 s'est déroulé dans le strict respect des normes d'utilisation de l'espace aérien, il n'y a eu aucune situation d'urgence», a indiqué le ministère commentant une déclaration du Pentagone.

Le Pentagone a précédemment affirmé que le Su-27 s'était approché de l'EP-3 Aries II à une distance de 1,5 mètre, coupant sa trajectoire, ce qui aurait obligé l'avion américain à passer dans le sillage de l'avion Sukhoi. Selon le Pentagone, l'opération d'interception a duré environ 2 heures 40 minutes.

Selon le ministère russe, les services de contrôle de l'espace aérien ont détecté lundi, vers midi, un aéronef non identifié volant au-dessus des eaux internationales de la mer Noire en direction de la frontière russe.

«Un chasseur Su-27 a décollé pour intercepter l'appareil. Il s'en est approché à une distance sûre pour l'identifier. C'était un avion de reconnaissance radar EP-3E Aries II», a précisé le ministère.

L'équipage du Su-27 a transmis cette information à son commandement avant d'escorter l'avion américain pour l'empêcher de franchir la frontière russe tout en respectant les normes de sécurité. Quand l'avion-espion a commencé à s'éloigner de la frontière, le Su-27 est rentré à sa base.

Lire aussi:

Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Le nouveau gouvernement israélien approuvé par la Knesset, Netanyahou écarté du pouvoir
Tags:
rapprochement dangereux, Lockheed EP-3, Su-27, ministère russe de la Défense, Pentagone, mer Noire, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook