International
URL courte
125
S'abonner

La Défense américaine envisage de revoir les règles qui réglementent l’utilisation par des militaires américains d’appareils sans fil et d’application mobiles pour éviter des fuites suite à un scandale concernant l’application mobile Strava qui a trahi les déplacements de militaires dans des zones de déploiement.

Sur fond de scandale lié à l'application mobile Strava, utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS qui a permis de détecter l'emplacement de bases militaires de certains pays, dont les États-Unis, le porte-parole du Pentagone a annoncé au Washington Post que les règles actuelles sur la confidentialité en rapport avec les applications seront revues.

«Nous ne divulguerons pas les tactiques, les techniques et les procédures que nous allons utiliser mais nous croyons que nos commandants sauront assurer le respect des règles établies, visant la protection et la sécurité du personnel. La conception rapide de nouvelles technologies augmente la qualité de nos vies mais porte également un certain nombre de défis à la sécurité. Nous perfectionnons régulièrement nos règles et nos procédures pour réagir à ces défis», a donc commenté Robert Manning.

Les médias américains avaient précédemment annoncé que l'application mobile Strava utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS permettait de détecter des bases militaires sans que les militaires ne s'imaginent dévoiler une information secrète en faisant leurs joggings.

De son côté, le directeur de Strava a annoncé qu'il était prêt à coopérer avec l'État et les militaires pour assurer la sécurité des données.

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
fuite, application, défense, base militaire, Pentagone, Robert Manning, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook