International
URL courte
282
S'abonner

L’opération militaire turque Rameau d'olivier ne pourra s’étendre sur le territoire irakien si elle n’a pas préalablement été concertée avec Bagdad, assure le porte-parole du gouvernement irakien.

«Il n'existe aucune entente entre les gouvernements turc et irakien sur la possibilité d'une offensive turque en Irak», a indiqué à Sputnik Saad al Hadithi, porte-parole du Premier ministre irakien, commentant un éventuel élargissement de l'opération turque en Syrie vers l'est jusqu'à la frontière avec l'Irak.

Recep Tayyip Erdogan
© Sputnik . Michael Klimentyev
«Il est certain qu'aucune action militaire d'un État étranger [en Irak] n'est possible sans l'aval et une coordination de la part de Bagdad. Une fois par le passé, plusieurs soldats turcs ont traversé la frontière irakienne sans y avoir été autorisés. Le gouvernement irakien ne leur a pas permis de réaliser leurs plans sur le champ de bataille», a indiqué le responsable.

Ankara a lancé le 20 janvier dernier une opération, baptisée Rameau d'olivier, contre les Unités de protection du peuple (YPG) et le Parti de l'union démocratique (PYD) à Afrine, qui compte quelque 1,5 million de Kurdes et de réfugiés d'autres régions de Syrie. La Turquie considère toutes ces organisations comme terroristes. Des combattants de l'Armée syrienne libre prennent également part à l'opération.

 

Lire aussi:

Véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparé, selon Agnès Buzyn
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Tags:
Saad al Hadithi, Turquie, Irak, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook