International
URL courte
Par
22632
S'abonner

La vérité éclate au grand jour! Nous avons enfin découvert qui est le journaliste coupable de la propagation des «fake news» chez Sputnik. La série télévisée «Baron noir», actuellement diffusée sur Canal+, lève le voile sur l’identité de cet agent d’influence russe. Attention, spoiler!

Régulièrement accusé de relayer, voire de créer des fake news, Sputnik France était bien en peine de fournir des preuves à ses détracteurs. Il y avait pourtant bien un journaliste de la rédaction qui œuvrait dans l'ombre et c'est la série télévisée Baron noir diffusée sur Canal+, qui lève le voile sur ce sombre agent d'influence du Kremlin!

Attention spoiler à venir!

Il s'agirait d'un certain Serge Lafarge. Ce fameux Serge Lafarge est peut-être le même qui explique que la terre est plate, a encore mis une pièce dans la machine à «fake news». En effet, dans l'épisode 6 de la saison 2 de la série politique, il nous gratifie d'une thèse conspirationniste pour le moins savoureuse: «L'Union européenne, la France et la stratégie du choc ordo-libéral» insinuant ainsi que l'Europe agiterait «l'illusion de la démocratie pour mieux mettre les États aux ordres.» Nous n'aurions pas pu faire mieux.

Sûrement par souci d'immersion et de «réalisme», Sputnik est une fois encore décrit comme une agence russe qui alimente Internet en théories conspirationnistes. Néanmoins, à la lecture de ces articles fictifs, le protagoniste de la série, Philippe Rickwaert (Kad Mérad), aura une idée géniale pour se sortir du pétrin dans lequel il s'est embarqué: utiliser ces théories à son avantage. Il peut remercier Sputnik! Bien entendu, on ne vous dira pas si cela a fonctionné.

Vous l'aurez donc compris, Sputnik fait désormais partie du paysage médiatique français pour le meilleur et pour… le meilleur. Et à la différence de nos confrères de Libé, qui avaient passé à la moulinette de leur «Check news» une fausse Une de leur quotidien utilisée dans la série… pour mieux souligner que les producteurs avaient oublié de leur verser des droits, chez Sputnik, c'est cadeau!
En prime, le fact-checking est offert: Serge Lafarge ne fait bien évidemment pas partie de la rédaction… à moins que cette affirmation soit également une «fake news».

Et pour finir, voici ce qu'en pense notre rédactrice en chef, Natalia Novikova:

«Toutes les «fake news», présentes sur notre site, est le fruit de l'imagination des talentueux scénaristes de la série «Baron noir». Ce sont des gars extra et la série est au top! Nous serions ravis de continuer à travailler avec eux sur ce format!»

Crédits: Canal+

«Baron noir»  lève le voile sur l’identité du journaliste qui écrit des fake news pour Sputnik
© Sputnik .
«Baron noir» lève le voile sur l’identité du journaliste qui écrit des fake news pour Sputnik

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
La plus forte augmentation de cas de Covid-19 en France en 24 h depuis fin avril
Un chauffeur-routier abattu par la police à Montauban après avoir pris la fuite
Tags:
journalistes, désinformation, Sputnik France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook