Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires US en Syrie

    Les militaires US risquent de subir des frappes turques en Syrie

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    351239

    Le vice-chef du gouvernement turc Bekir Bozdag a mis en garde les soldats américains opérant dans le nord de la Syrie aux côtés des YPG kurdes.

    Les militaires américains portant l'uniforme des Unités de protection du peuple kurdes (YPG) risquent d'être la cible des forces armées turques opérant en Syrie, a déclaré le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag cité par CNN Turk.

    «Si les terroristes ne se retirent pas de Manbij en Syrie, nous lancerons une opération militaire dans cette région également. Dans ce cas, les militaires américains en uniforme des YPG seront eux aussi la cible de notre opération», a expliqué M.Bozdag.

    Le 20 janvier, l'armée turque appuyée par les membres de l'Armée syrienne libre (opposition) a lancé l'opération Rameau d'olivier contre les formations armées kurdes dans le canton syrien d'Afrine.

    Par la suite, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que son armée pourrait avancer jusqu'à la province d'Idlib, qui est actuellement contrôlée par l'opposition syrienne et les combattants du Front al-Nosra.

    La semaine dernière, le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu a appelé Washington à «se retirer immédiatement» de Manbij. «Il faut que les États-Unis rompent totalement avec [les YPG], qu'ils récupèrent les armes qu'ils leur ont données», a-t-il ajouté.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    Ankara dessine les contours de l'avenir de Manbij
    Ankara appelle les USA à retirer sur le champ leurs soldats de la ville syrienne de Manbij
    Erdogan: la Turquie a «de facto lancé une opération» sur le terrain à Afrine, en Syrie
    Tags:
    opération militaire, Rameau d'olivier, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Armée syrienne libre (ASL), Bekir Bozdag, Mevlut Cavusoglu, Recep Tayyip Erdogan, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik