Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    UK : May pourrait perdre son poste si le pays reste dans l’union douanière

    © Sputnik . Alekseï Vitvitski
    International
    URL courte
    1143

    La Première ministre britannique fera face à une procédure de destitution si elle persiste dans son projet de garder le Royaume-Uni dans l’union douanière avec l’Union européenne, selon le Sunday Times.

    La Première ministre Theresa May risque d'être destituée si elle n'abandonne pas son projet de rester dans l'union douanière avec l'Union européenne après le Brexit, annonce dimanche le Sunday Times.

    Selon le média, des eurosceptiques du Parti conservateur auraient convenu avec le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson qu'en cas du départ forcé de Theresa May, Michael Gove, le secrétaire à l'environnement, sera vice-Premier ministre et Jacob Rees-Mogg, fervent partisan du Brexit, occupera le poste de ministre des Finances. Dans ce cas de figure, Boris Johnson en personne pourrait occuper le poste de chef du gouvernement britannique.

    Le Sunday Times ajoute qu'un membre du cabinet a informé que le secrétaire d'État au Commerce international, Liam Fox, démissionnerait si Londres tombait d'accord avec Bruxelles sur les modalités d'une union douanière.

    «La Première ministre doit comprendre que nous pourrons reprendre le contrôle. Si elle persiste dans son projet d'union douanière, nous pourrons nous en débarrasser, nous avons un quorum qui garantit que quelqu'un d'entre nous la remplacera», a confié au quotidien une source hautement placée au sein des eurosceptiques.

    Les négociations sur le Brexit doivent durer jusqu'en novembre 2018, après quoi les parties auront six mois pour que les parlements nationaux ratifient les accords obtenus. Le Brexit proprement dit aura lieu le 29 mars 2019, ouvrant une période transitoire jusqu'au 31 décembre 2020.

    Lire aussi:

    Johnson estime que le Royaume-Uni quittera l’UE en qualité d’«État vassal»
    Quand le discours de Theresa May sur Boris Johnson fait rire le parlement (vidéo)
    Theresa May donne la vraie raison du départ de Boris Johnson
    Tags:
    Brexit, Michael Gove, Boris Johnson, Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik