International
URL courte
353
S'abonner

En Indonésie, des djihadistes qui ont été condamnés pour terrorisme vont avoir prochainement la possibilité de s'excuser auprès de victimes d'attentats.

Des condamnés dans le cadre de dossiers liés au terrorisme en Indonésie vont pouvoir présenter leurs excuses aux victimes d'attentats et à leurs familles au cours d'une rencontre qui est prévue d'ici à la fin du mois.

La nouvelle a été annoncée par le ministre de la Justice et de la Sécurité, Wiranto, qui a souligné que cette rencontre serait unique en son genre et l'a qualifiée d'«exceptionnelle», indique AFP, se référant à des médias indonésiens.

L'identité des terroristes et des victimes qui participeront à l'entrevue n'est pas précisée, la durée de cette dernière non plus.

Il s'agit de quelque 150 terroristes, mais aucun chiffre n'est cité au sujet du nombre de victimes pouvant y participer.

Le pays est depuis assez longtemps la cible d'attaques terroristes. Ainsi, en janvier 2016, la capitale indonésienne, Jakarta, avait été victime de plusieurs explosions, notamment près d'un poste de police, devant un café Starbucks et en face d'un centre commercial.

En outre, le 18 septembre dernier, la police a déjoué une attaque terroriste contre le Président du pays, Joko Widodo, en arrêtant un djihadiste qui portait cinq cocktails Molotov et une baïonnette, selon les médias.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Menacé, cet homme s’est caché dans un bois pendant cinq ans avant d’être retrouvé par la police
«Va chier, connard»: hué en pleine course, un quadruple vainqueur du tour de France s’emporte – vidéo
Tags:
rencontre, victimes, attentat, terrorisme, AFP, Joko Widodo, Wiranto, Jakarta, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook