International
URL courte
Un Su-25 russe abattu par les terroristes en Syrie (17)
11410
S'abonner

Les agents des renseignements russes ont rapatrié le corps du commandant russe Roman Filippov, pilote du Su-25 abattu en Syrie, avec le concours de leurs homologues turcs, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense.

Le corps de Roman Filippov, pilote du Su-25 russe abattu en Syrie, a été transporté en Russie, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué:

«Les services de renseignement russes en coopération avec leurs collègues turcs ont rapatrié en Fédération de Russie le corps du pilote Roman Filippov, commandant mort en héros le 3 février en Syrie.»

Conformément à la volonté de sa famille, le commandant Roman Filippov sera inhumé avec les honneurs militaires le 8 février à Voronej, sa ville natale.

Un Su-25 russe a été abattu en Syrie le 3 février par un système portatif utilisé par des terroristes alors qu'il survolait la zone de désescalade d'Idlib, selon les informations communiquées par le ministère russe de la Défense. Le pilote de l'avion, Roman Filippov, avait informé qu'il s'était éjecté dans une zone contrôlée par les terroristes du Front al-Nosra. Grièvement blessé, il s'est fait sauter en actionnant lui-même une grenade alors qu'il était encerclé par les terroristes.

Précédemment, le ministère russe de la Défense a envoyé une demande à la Turquie pour l'aider à obtenir tous les débris du Su-25 abattu. En outre, il espère établir l'origine du missile sol-air portatif utilisé par les terroristes et les canaux de son acheminement vers la Syrie.

Dossier:
Un Su-25 russe abattu par les terroristes en Syrie (17)

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Tags:
corps humain, enterrement, avion abattu, rapatriement, pilote, décès, Su-25, Front al-Nosra, Idlib, Voronej, Turquie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook