International
URL courte
18316
S'abonner

«Une ambiance d’horreur» créée par les États-Unis autour la Corée du Nord a déjà affecté la politique des différentes sociétés, a déclaré l'ambassadeur de Russie à Pyongyang, Alexandre Matsegora.

Washington fait peur aux pays et sociétés pour les empêcher d'entretenir des relations avec Pyongyang, a indiqué l'ambassadeur de Russie à Pyongyang, Alexandre Matsegora aux journalistes.

«Nos collègues américains ont déjà réussi et continuent à travailler dans cette direction en créant une ambiance d'horreur autour de la Corée du Nord», a déclaré M.Matsegora.

Selon lui, les États-Unis donnent un signal à tous les autres pays qu' «il ne faut faire aucune affaire avec la Corée du Nord» et que tous ceux qui feront le contraire subiront de sérieuses pertes financières et matérielles.

«Conformément aux résolutions [du Conseil de sécurité de l'Onu], notre complexe Rason (le port en Corée du Nord, ndlr) est la seule exception [aux sanctions]… où nous débarquons notre charbon. Pendant quatre mois, il n'y a pas eu ne serait-ce qu'une tonne de cargaison ici. Pas un seul producteur de charbon russe ne veut aller à Rason. Il y a une explication claire: les Américains l'interdisent et font peur», a déclaré l'ambassadeur.

Les États-Unis se réfèrent officiellement au fait que le refus de travailler à Rason est une décision volontaire des entreprises, a noté le diplomate.

L'ambassadeur a annoncé qu'auparavant, la société russe SUEK avait opéré dans ce port, ce qui lui avait rapporté l'an dernier environ 2,5 millions de dollars. Dans le même temps, le volume des échanges commerciaux aux États-Unis est estimé en «milliards de dollars». «Vont-ils risquer des milliards pour ces deux millions et demi? Non, bien sûr», a conclu le diplomate.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Les États-Unis accusent la Russie de désinformation sur le coronavirus, Moscou réagit
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
société, affaires, charbon, Corée du Nord, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook