International
URL courte
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
5110
S'abonner

La sœur cadette du leader nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-chong, se rendra en Corée du Sud pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver vendredi, a annoncé mercredi le ministère de l'Unification de Séoul.

Les Jeux olympiques de Pyeongchang approchent, et les autorités nord-coréennes continuent à faire de grands pas en direction de la Corée du Sud. Le ministère sud-coréen de l'Unification de Séoul a annoncé que Pyongyang avait pris la décision d'envoyer la sœur cadette du leader nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-chong, à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2018.

Pyongyang a informé Séoul que Kim Yo-chong accompagnerait Kim Yong-nam, le chef de l'État nord-coréen en titre, ainsi que deux autres hauts responsables, a indiqué le ministère.

Cette annonce est intervenue alors que la délégation nord-coréenne composée de 280 membres a franchi à pieds, mercredi, la ligne de démarcation entre les deux pays.

Cette délégation menée par le ministre nord-coréen des Sports, Kim Il-guk, se compose de journalistes, de membres de l'équipe nord-coréenne de taekwondo, qui va faire une démonstration en marge des JO, ainsi que de 229 pom-pom girls, qui ont franchi la frontière habillées d'un manteau rouge et, d'un tour de cou et bonnet en fourrure noire.

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2018 se déroulera vendredi, le 9 février. 

Dossier:
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

Lire aussi:

Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
Tags:
sœur, JO 2018 de Pyeongchang, Kim Jong-il, Kim Yo-chong, Pyeongchang, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook