International
URL courte
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
5110
S'abonner

La sœur cadette du leader nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-chong, se rendra en Corée du Sud pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver vendredi, a annoncé mercredi le ministère de l'Unification de Séoul.

Les Jeux olympiques de Pyeongchang approchent, et les autorités nord-coréennes continuent à faire de grands pas en direction de la Corée du Sud. Le ministère sud-coréen de l'Unification de Séoul a annoncé que Pyongyang avait pris la décision d'envoyer la sœur cadette du leader nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-chong, à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2018.

Pyongyang a informé Séoul que Kim Yo-chong accompagnerait Kim Yong-nam, le chef de l'État nord-coréen en titre, ainsi que deux autres hauts responsables, a indiqué le ministère.

Cette annonce est intervenue alors que la délégation nord-coréenne composée de 280 membres a franchi à pieds, mercredi, la ligne de démarcation entre les deux pays.

Cette délégation menée par le ministre nord-coréen des Sports, Kim Il-guk, se compose de journalistes, de membres de l'équipe nord-coréenne de taekwondo, qui va faire une démonstration en marge des JO, ainsi que de 229 pom-pom girls, qui ont franchi la frontière habillées d'un manteau rouge et, d'un tour de cou et bonnet en fourrure noire.

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2018 se déroulera vendredi, le 9 février. 

Dossier:
Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

Lire aussi:

Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Des tirs de mortier d’artifice dirigés contre une CPE d’un lycée de l’Oise
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
«Si Sarkozy soutient Macron pour 2022, il ne faudra pas se demander à qui Marine Le Pen doit son élection», dit Buisson
Tags:
sœur, JO 2018 de Pyeongchang, Kim Jong-il, Kim Yo-chong, Pyeongchang, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook