International
URL courte
7523
S'abonner

Près de 150 morts et environ 400 blessés parmi la population civile. Tel est le bilan de l’opération menée par la Turquie à Afrine depuis le 20 janvier. La situation peut encore s’aggraver sur fond de crise humanitaire.

Les frappes aériennes et des tirs d'artillerie turs ont coûté la vie à 148 civils, encore 385 étant blessés, depuis le lancement de l'opération à Afrine le 20 janvier, a fait savoir à Sputnik une source dans l'hôpital central de cette ville syrienne.

«Pour le moment, d'après nos données, il y a 385 blessés et 148 morts parmi les civils. [Les victimes] sont transportées dans la ville d'Afrine depuis les villages du district. Celles légèrement blessées sont opérées sur place», déclare une source dans l'administration de l'hôpital.

Selon les employés de l'établissement, étant donné que les salles d'opération sont toujours occupées, des opérations planifiées sont rarement conduites.

Mercredi l'artillerie turque a pilonné une station d'épuration d'eau à Afrine, privant ce faisant la ville d'eau potable, ce qui a aggravé la situation humanitaire.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Joachim Son-Forget dément avoir voulu secourir les otages français en Irak avec Alexandre Benalla
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Tags:
Kurdes, hôpital, artillerie, population, bilan, offensive, Turquie, Syrie, Afrine (Syrie)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook