International
URL courte
19545
S'abonner

Les tensions entre la Syrie et Israël se sont une nouvelle fois accrues après que l’armée syrienne a affirmé avoir détruit des missiles tirés par des avions israéliens sur Damas et ses alentours. Dans un entretien accordé à Sputnik, une analyste a donné son sentiment sur cette attaque et l’évolution des relations entre ces deux États.

Les autorités israéliennes ignorent la souveraineté de la Syrie et du Liban lorsqu'elles frappent le territoire syrien depuis l'espace aérien libanais, a indiqué à Sputnik l'analyste et journaliste franco-libanaise Mona Alami, commentant la récente attaque d'Israël qui aurait ciblé Damas et ses alentours.

«Oui, bien entendu, Israël viole la souveraineté du Liban et de la Syrie. […] Nous voyons qu'Israël frappe la Syrie depuis l'espace aérien libanais, nous voyons également qu'Israël annonce une mission de renseignement dans le sud du Liban, ainsi, Israël ne respecte résolument la souveraineté ni de la Syrie, ni du Liban.»

L'experte a en outre commenté la plainte que la Syrie a déposée auprès de l'Onu contre l'agression israélienne. Selon Mme Alami, cette action ne donnera aucun résultat.

«Si vous regardez combien de fois la Syrie a soumis des plaintes à l'Organisation des nations unies, vous allez trouver des dizaines de plaintes déposées contre la politique d'agression d'Israël essentiellement entre 2014 et 2017, la communauté internationale le condamne toujours, mais rien n'est jamais fait.»

D'après Mona Alami, même si un projet de résolution était présenté à l'Onu, le gouvernement américain, qui soutient Israël, le mettrait en échec.

«En général, les États-Unis, qui demeurent toujours du côté d'Israël, bloquent ou mettent leur véto à toute résolution contre Israël», a-t-elle précisé.

L'agence Sana a rapporté que, selon le commandement général de l'armée syrienne, l'aviation israélienne avait tiré le 7 février plusieurs missiles depuis le territoire libanais visant des positions militaires dans la banlieue de Damas, еt que la défense antiaérienne avait intercepté et détruit la plupart de ces missiles.

Israël reconnaît mener régulièrement des opérations en Syrie. Selon les autorités israéliennes, ces dernières sont nécessaires pour éviter la réception de moyens de destruction massive et d'armes modernes par les ennemis de l'État hébreu au premier rang desquels se trouve le Hezbollah qui, actuellement, se bat en Syrie aux côtés des forces gouvernementales.

Lire aussi:

Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Tags:
veto, frappe de missile, plainte, missiles, agression, souveraineté, ONU, États-Unis, Liban, Israël, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook