International
URL courte
Brexit (2018) (68)
2130
S'abonner

Un article paru dans le Guardian a suscité des commentaires de la part de l'ambassade russe à Londres. Non sans ironie, les diplomates ont réagi via Twitter à l'information selon laquelle YouTube n'avait pas trouvé de traces de la prétendue ingérence de la Russie dans le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Les diplomates en poste à l'ambassade russe à Londres ont de nouveau fait preuve d'un bon sens de l'humour, en commentant l'article du Guardian consacré à l'absence de preuve de la supposée ingérence russe dans le référendum sur Brexit.

«Désolé de vous décevoir, les gars», ont-ils écrit sur le compte Twitter de l'ambassade, accompagnant leur message de la photo de l'article en question.

​Des audiences consacrées au sujet des fausses nouvelles qui ont réuni des représentants de Google, YouTube, Facebook, Twitter, CNN et CBS se sont récemment tenues à Washington. A l'issue de l'une d'entre elles, la directrice en charge des communications avec les organismes publics, Juniper Downs, a déclaré que YouTube avait mené une enquête approfondie mais n'avait trouvé aucun signe que la Russie avait interféré d'une manière ou l'autre dans le référendum sur le Brexit.

Dossier:
Brexit (2018) (68)

Lire aussi:

«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Un incendie «d'une rare intensité» dans un immeuble de Vincennes, deux morts – images
Tags:
ambassade de Russie au Royaume-Uni, YouTube, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook