Ecoutez Radio Sputnik
    Tel Aviv-Jaffa

    Israël confirme avoir frappé plusieurs cibles sur le territoire syrien, dont des DCA

    CC0
    International
    URL courte
    Frappes israéliennes sur des sites militaires en Syrie (15)
    22771

    L'armée israélienne a indiqué avoir mené samedi matin une attaque «de grande envergure» en Syrie, frappant 12 cibles iraniennes et syriennes.

    L'aviation israélienne a frappé 12 cibles sur le territoire syrien, dont trois systèmes de DCA et quatre sites militaires iraniens, a annoncé l'armée.

    «Douze cibles, dont trois batteries de défense aérienne et quatre cibles iraniennes appartenant à la direction militaire iranienne en Syrie, ont été attaquées», a dit l'armée israélienne.

    Les militaires précisent qu'il s'agit du deuxième raid depuis le début de la journée. L'armée israélienne a annoncé plus tôt avoir intercepté un drone iranien lancé depuis la Syrie et visé en représailles le «site iranien» en Syrie d'où avait décollé cet appareil sans pilote.

    Selon les Forces de défense israéliennes, le raid a été mené sur fond d'un feu nourri provenant du sol qui a déclenché les sirènes d'alerte aérienne dans plusieurs communes du nord d'Israël.

    En ripostant à la première attaque israélienne, la défense antiaérienne syrienne a affirmé avoir touché plusieurs avions de combat israéliens. L'État hébreu a de son côté déclaré que seul un F-16 a été touché. L'appareil s'est écrasé dans le nord d'Israël. Les pilotes ont dû s'éjecter. Ils ont été emmenés à l'hôpital. L'un d'eux est gravement blessé.

    Dossier:
    Frappes israéliennes sur des sites militaires en Syrie (15)

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    La Défense russe publie la vidéo d’un B-52H américain intercepté par un chasseur russe
    La cause du décès de l’ex-Président Mohamed Morsi en plein procès a été révélée
    Tags:
    raid, défense antiaérienne, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik