International
URL courte
20443
S'abonner

La Russie ne dispose pas de données qui prouveraient la présence d’une base militaire iranienne non loin de Palmyre, en Syrie, selon la diplomatie russe.

Le ministère russe des Affaires étrangères ne dispose pas d'informations concernant une éventuelle présence d'une base militaire iranienne près de Palmyre, en Syrie, a déclaré aux journalistes le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov.

«Non, je ne dispose pas de telles informations», a-t-il indiqué, interrogé par la presse lundi.

Le 10 février, l'armée israélienne a abattu un drone qui, d'après les forces armées d'Israël, appartenait à l'Iran et avait pénétré l'espace aérien israélien depuis la Syrie (et aurait été lancé depuis une base militaire près de Palmyre).

Palmyre est une ville historique de Syrie, située au milieu du pays et représentant un important nœud routier. Lors de la guerre, elle a été envahie par les terroristes en mai 2015. Presque deux ans plus tard, en mars 2017, Palmyre a été libérée.

Lire aussi:

Un chien retrouvé pendu en Seine-Saint-Denis, une association porte plainte
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
Mikhaïl Bogdanov, Palmyre, Iran, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook