Ecoutez Radio Sputnik
    Séoul

    Une chaîne US s’excuse pour les propos sur l’occupation japonaise de la Corée

    © Sputnik . Alexandr Yuriev
    International
    URL courte
    Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)
    306

    La chaîne de télévision NBC a présenté ses excuses aux Coréens et aux organisateurs des Jeux olympiques pour les propos d’un de ses commentateurs sur un lien entre la croissance économique de la Corée du Sud et l’influence positive du Japon qui avait occupé la Corée entre 1910 et 1945.

    Retrouvez plus d'articles sur les JO-2018 dans notre dossier spécial

    La chaîne américaine NBC s'est excusée pour son analyste Joshua Cooper Ramo suite à un commentaire de ce dernier sur la Corée du Sud et le Japon, ajoutant qu'il avait été privé d'antenne.

    «Joshua Cooper Ramo n'a plus de responsabilités pour NBC à Pyeongchang, et n'aura plus aucun rôle sur nos ondes», a informé la chaîne.

    Joshua Cooper Ramo a notamment affirmé que «chaque Coréen vous dira que le Japon est un exemple culturel, technologique et économique qui a été si important pour sa propre transformation».

    Selon le New York Times, une pétition en ligne a été lancée sur le site Care2 contre le comportement du commentateur et dans la matinée du 12 février 13.000 signatures avaient déjà été recensées.

    Le Comité d'organisation des Jeux de Pyeongchang avait auparavant déclaré avoir «informé NBC des erreurs dans ses commentaires et de la sensibilité du sujet pour la Corée».

    NBC s'est excusée par écrit auprès du comité d'organisation de Pyeongchang qui a annoncé avoir acceptée ces dernières.

    Dossier:
    Jeux olympiques d'hiver 2018 (117)

    Lire aussi:

    CIO: 22 athlètes nord-coréens présents à Pyeongchang
    «Couper-coller»: des internautes s'indignent de l'interview de Poutine remaniée par la NBC
    Décuplement de l'arsenal nucléaire américain: Trump accuse NBС du mensonge
    Tags:
    excuses, NBC News, Japon, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik