International
URL courte
8429
S'abonner

Lundi 12 février, le Venezuela a été privé de droit de vote dans le cadre de l’Assemblée générale de l’Onu pour non-paiement de cotisations, selon la chaîne NTN24.

La chaîne de télévision colombienne NTN24 a annoncé, se référant aux Nations unies, que le lundi 12 février le Venezuela, n'étant pas à jour au niveau de ses cotisations, avait été privé provisoirement de droit de vote à l'Assemblée général de l'Onu.

En vertu des normes de l'Onu, le droit de vote d'un pays est provisoirement suspendu s'il ne paie pas à temps ses cotisations au budget des Nations unies. Fin janvier, 7 autres pays, outre le Venezuela, faisaient partie des Etats débiteurs de l'Onu, à savoir la Centrafrique, la République dominicaine, la Guinée équatoriale, Grenade, la Libye, le Suriname et le Yémen.

Cette situation n'est pas une première pour le Venezuela. En 2017, il avait déjà été privé de droit de vote, rétabli une fois ses cotisations versées. 

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
cotisations, droit de vote, ONU, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook