International
URL courte
17613
S'abonner

Le chef du gouvernement japonais a appelé le numéro deux de la Corée du Nord à contribuer au rapatriement des Japonais kidnappés par le renseignement nord-coréen.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a exigé du chef d'État protocolaire nord-coréen Kim Yong-nam de faire libérer les ressortissants japonais kidnappés par les services secrets nord-coréens, lors de sa récente visite à Pyeongchang.

«J'ai demandé directement et résolument à M. Kim Yong-nam de régler le problème des personnes kidnappées et de les faire rentrer à la maison», a indiqué mardi M. Abe, intervenant au parlement.

Shinzo Abe et le Président sud-coréen Moon Jae-in ont convenu de poursuivre une pression maximale sur Pyongyang, selon le Premier ministre.

Les relations entre Séoul et Pyongyang traversent actuellement une période de réchauffement, après que Kim Jong-un s'est dit prêt, début janvier, à envoyer une délégation officielle, des artistes et des sportifs aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang. Une délégation nord-coréenne de haut rang, comprenant Kim Yong-nam et la sœur de Kim Jong-un, Kim Yo-jong, a visité la Corée du Sud la semaine dernière. Kim Yo-jong a rencontré le Président sud-coréen et l'a invité à se rendre au Nord pour un sommet avec Kim Jong-un.

Lire aussi:

Des chasseurs vénézuéliens Su-30 et F-16 escortent le 2e tanker iranien - vidéo
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Une amende de 300 euros pour un masque jeté dans la rue? La nouvelle proposition de loi anti-pollution
Tags:
kidnapping, Kim Yong-nam, Shinzo Abe, Japon, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook