Ecoutez Radio Sputnik
    New Scotland Yard

    Un groupe antiterroriste enquête sur le colis avec une poudre blanche découvert à Londres

    © AFP 2018 CARL COURT
    International
    URL courte
    3100

    Après que la police a examiné un colis suspect avec de la poudre blanche découvert dans le parlement britannique, un groupe antiterroriste est intervenu pour enquêter, a affirmé Scotland Yard dans un communiqué auquel Sputnik a eu accès.

    Des agents de la cellule antiterroriste s'emploient à enquêter sur le colis, contenant de la poudre blanche, découvert plus tôt dans le parlement britannique, a déclaré Scotland Yard dans un communiqué.

    «Aux environs de 11h36 (12h36, heure de Paris), mardi 13 février, la police a été informée d'un colis suspect livré au palais de Westminster. La police est sur place pour enquêter», est-il indiqué dans le document qui est à la disposition de Sputnik.

    «Des enquêteurs de l'unité antiterroriste ont été informés et ont procédé à une investigation», a précisé Scotland Yard.

    Un colis suspect a été découvert mardi dans le parlement britannique à Londres. Selon la Metropolitan Police, le colis contient de la poudre blanche qui «ne présente pas de danger». L'incident n'a pas beaucoup affecté le travail du parlement car les députés sont en vacances jusqu'au 20 février.

    Les policiers ont bouclé un secteur du bâtiment après avoir trouvé un colis suspect dans le couloir où plusieurs ministres ont leurs bureaux. L'accès au palais de Westminster n'a pas été interdit et l'entrée principale de l'édifice, théâtre d'une attaque terroriste en mars 2017, fonctionne comme toujours.

     

    Lire aussi:

    Un colis suspect découvert au parlement du Royaume-Uni, la police enquête
    Un colis suspect est à nouveau découvert au parlement britannique
    Écosse: trois colis suspects envoyés aux bureaux politiques, annonce le parlement
    Tags:
    colis suspect, poudre blanche, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik