Ecoutez Radio Sputnik
    Le vice-Président US Mike Pence et la soeur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-jong lors de l'ouverture des JO-2018 à Pyeongchang

    La sœur de Kim Jong-un «serait une personne idéale» pour s’entretenir avec les USA

    © REUTERS/ Yonhap
    International
    URL courte
    14160

    «L'objectif de la Corée du Nord est très clair. Ils ont exhibé leurs armes nucléaires seulement un jour avant l'ouverture des JO, puis, leurs athlètes ont été accueillis à ces JO. Cela envoie un message implicite», a déclaré à Sputnik l’analyste du Centre Carnegie-Tsinghua Tong Zhao commentant la visite de la délégation de Pyongyang à Pyeongchang.

    Le Président sud-coréen Moon Jae-in a rencontré la sœur du leader nord-coréen Kim Yo-jong lors de sa visite à Pyeongchang au cours de laquelle la délégation nord-coréenne a assisté à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver. Sputnik a discuté de l'importance de la rencontre avec Tong Zhao, un membre du Centre Carnegie-Tsinghua pour la politique mondiale à Pékin.

    Le spécialiste a qualifié la rencontre de «développement très important» ayant «une signification particulière pour la Corée du Sud».

    «[Kim Yo-jong] a également envoyé une invitation personnelle de Kim Jong-un au Président Moon Jae-in pour visiter la Corée du Nord cette année. Et compte tenu de son statut élevé en Corée du Nord, elle serait également une personne idéale si les États-Unis souhaitaient contacter la Corée du Nord. Donc, je pense que le fait que Kim Jong-un a voulu envoyer sa jeune sœur en Corée du Sud, et c'est la première fois qu'un membre de la famille de Kim Jong-un a mis les pieds en Corée du Sud, c'est très significatif», a noté M.Zhao.

    Une visite éventuelle du Président sud-coréen serait «une percée majeure dans les relations intercoréennes», selon l'expert qui rappelle que le dernier sommet entre les dirigeants coréens a eu lieu en 2007, il y a plus de dix ans.

    «Et si nous considérons à quel point la situation était tendue il y a quelques semaines dans la péninsule, cette invitation représente vraiment quelque chose de grand. Cependant, je pense qu'il est trop tôt pour dire que cette réunion aura lieu, car en fin de compte, cela dépend de l'attitude des États-Unis», a indiqué l'expert.

    D'après lui, les Nord-Coréens et les Sud-Coréens considèrent ces Jeux d'hiver comme une occasion parfaite de réchauffer leurs relations. «L'objectif de la Corée du Nord est très clair. Ils ont exhibé leurs armes nucléaires seulement un jour avant la cérémonie d'ouverture des JO, puis, leurs athlètes ont été accueillis à ces Jeux d'hiver. Cela envoie un message implicite, selon lequel la Corée du Nord peut conserver ses armes nucléaires et être toujours bien accueillie par la communauté internationale pour participer à un important événement international. L'objectif de la Corée du Nord est donc de conserver ses armes nucléaires et de se concentrer ensuite sur l'amélioration de ses relations avec le monde extérieur», explique M.Zhao.

    Néanmoins, il ne faut pas oublier les États-Unis dans cette situation. «Le Président Moon est pris en sandwich entre le dirigeant nord-coréen et le Président américain. Il doit répondre aux souhaits des deux côtés, et sa marge de manœuvre est très réduite. Nous avons constaté une amélioration majeure des relations intercoréennes, mais encore une fois, comme l'a dit le Président Moon Jae-in, pour que la relation nord-sud s'améliore encore davantage, il faudrait un dialogue direct entre la Corée du Nord et les États-Unis. La Corée du Nord doit faire des concessions sur ses armes nucléaires», a-t-il noté.

    Les États-Unis insistent sur le fait que la Corée du Nord doit s'engager dans la dénucléarisation avant que toute discussion directe puisse avoir lieu. «Les États-Unis ne sont pas pressés de parler avec la Corée du Nord en ce moment. Donc, je pense que cela rend moins probable une amélioration directe des relations entre la Corée du Nord et les États-Unis à court terme», conclut l'expert.

    Samedi dernier, la sœur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a été reçue par le Président sud-coréen, Moon Jae-in. La présidence sud-coréenne a également annoncé samedi que lors des discussions et du repas qui ont eu lieu à la Maison bleue à Séoul, le Président Moon avait été invité à Pyongyang pour des entretiens avec Kim Jong-un et que le dirigeant nord-coréen souhaitait que cette rencontre ait lieu «prochainement».

    Vendredi dernier, les deux Corées ont fait défiler leurs délégations sous la bannière de la réunification lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux à Pyeongchang, à 80 km de la ligne de démarcation séparant les deux Corées, tandis que Moon Jae-in et Kim Yo-jong échangeaient une poignée de mains remarquée.

    Lire aussi:

    Séoul prendra en charge les frais de Pyongyang pour sa participation aux JO 2018
    Un dialogue historique: la sœur cadette de Kim Jong-un reçue par le Président sud-coréen
    Des détails révélés sur les pourparlers intercoréens à Séoul
    Tags:
    entretien, JO 2018 de Pyeongchang, Moon Jae-in, Kim Jong-un, Kim Yo-jong, États-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik