International
URL courte
4131
S'abonner

Un rassemblement d’officiers d’un bataillon de la marine américaine déployé à Okinawa s’est mal terminé pour trois d’entre eux, dont un a été découvert nu et en état d’ébriété dans un bois sur le territoire de la base, selon Navy Times.

Navy Times a relaté, en se référant à des responsables militaires, que le lieutenant Jason Gabbard avait été congédié après avoir été découvert ivre et portant seulement ses bottes suite à un rassemblement de chefs et d'officiers.

Deux autres militaires, les commandants James Cho et Jason Holden, ont été également virés pour avoir tenté de dissimuler l'incident.

Cate Cook, porte-parole du Commandement expéditionnaire de la marine, a annoncé que des «enquêtes étaient menées et des mesures nécessaires étaient prises» chaque fois qu'il y avait des indications que les valeurs des forces armées des États-Unis n'étaient pas respectées.

Le Wall Street Journal avait précédemment annoncé en se référant au département de la Défense que des enquêtes étaient en cours dans la marine américaine concernant une dizaine de militaires soupçonnés de trafic de drogue dans des bases au Japon. Selon les médias, l'US Navy soupçonne des militaires, dont des membres d'équipage du porte-avions Ronald Reagan, d'avoir acheté, consommé et distribué des stupéfiants, notamment du LSD et de l'ecstasy, sur le territoire du Japon.

La préfecture d'Okinawa ne constitue que 0,6% du territoire japonais bien qu'elle abrite 74% des ouvrages militaires américains et plus de la moitié du contingent américain au Japon. Selon l'administration de la préfecture, il s'agit de 25.800 militaires et de 19.000 civils américains.

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Un puissant séisme frappe le Vanuatu
Avec l’explosion à Beyrouth, «tout le système politico-économique mis en place depuis 40 ans s’est effondré brutalement»
Tags:
nudiste, trafic de drogue, militaires américains, incident, USS Ronald Reagan, US Navy, Okinawa
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook