International
URL courte
501579
S'abonner

Damas et les Kurdes se sont mis d'accord sur la prochaine entrée des forces gouvernementales à Afrine, dans le Kurdistan syrien, a appris Sputnik d'une source informée.

Le gouvernement syrien et les Unités de protection du peuple kurde (YPG) se sont mis d'accord sur le déploiement des troupes gouvernementales dans le canton d'Afrine, dans le Kurdistan syrien, dans quelques jours, a appris Sputnik d'une source informée.

«Il y a une entente sur le déploiement d'ici quelques jours des troupes syriennes à la frontière syro-turque, à Afrine, au nord d'Alep. L'entente est intervenue entre le gouvernement syrien et les Kurdes», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

La chaîne de télévision Al-Mayadeen avait précédemment annoncé que les autorités syriennes et les forces kurdes d'autodéfense étaient parvenues à une entente sur l'entrée de l'armée syrienne à Afrine.

Cette décision a été prise avant tout pour repousser les attaques de la Turquie et de ses alliés contre Afrine, d'après la chaîne.

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Mekdad avait déclaré mercredi que l'armée syrienne défendrait Afrine, a rappelé Al-Mayadeen.

L'armée turque mène depuis le 20 janvier l'opération Rameau d'olivier contre les Kurdes à Afrine, dans le nord de la Syrie. Cette région est contrôlée par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) que la Turquie considère comme la branche militaire du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) interdit dans le pays.

Damas a condamné les actions turques à Afrine, tout en soulignant que la région fait partie intégrante de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
déploiement, troupes, accord, Rameau d'olivier, Al-Mayadeen, Unités de protection populaire kurdes (YPG), armée gouvernementale syrienne, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Faisal Mekdad, Afrine (Syrie), Kurdistan syrien, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook