Ecoutez Radio Sputnik
    L’Allemagne, «fer de lance» de l'Otan? «Pas de menace pour la Russie»

    L’Allemagne, «fer de lance» de l'Otan? «Pas de menace pour la Russie»

    © AP Photo / Mindaugas Kulbis
    International
    URL courte
    8417
    S'abonner

    L’Allemagne entend jouer un rôle militaire plus actif au sein de l’Alliance atlantique, mais manque cruellement de fonds et de personnel. Aussi, la Bundeswehr ne représente-t-elle pas de danger pour la Russie, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik un lieutenant-colonel allemand à la retraite.

    En 2019, la Bundeswehr devra assumer le rôle déterminant dans la création en Europe de l'Est de la VJTF, force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation, dite "fer de lance" de l'Otan, et le nouveau QG de l'Alliance doit aussi être construit en Allemagne, a annoncé mercredi à Bruxelles la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen.

    Il s'agit d'un document rédigé en novembre dernier, mais qui n'a toujours pas été publié, le gouvernement n'étant pas encore formé, tout comme le nouveau comité pour la Défense, a expliqué à Sputnik Jürgen Rose, lieutenant-colonel de la Bundeswehr à la retraite.

    «Il est question des milliards budgétaires à répartir. La Bundeswehr et le ministère de la Défense tiennent à obtenir le plus d'argent possible pour améliorer la base matérielle et le personnel de l'armée. C'est que nous avons trop de Bundeswehr avec trop peu d'argent», a constaté l'interlocuteur de l'agence.

    Selon ce dernier, la Bundeswehr n'a à présent que 300 chars, alors qu'à la fin de la «Guerre froide», l'Allemagne en avait 3.000.

    «Les responsables russes peuvent ne pas se faire trop de souci, comprenant que la situation de la Bundeswehr n'est pas aussi brillante qu'elle peut le paraître et qu'elle a des problèmes graves. La Bundeswehr ne représente pas de menace pour la Russie», a poursuivi l'expert militaire.

    Quoi qu'il en soit, il a mis en garde contre la sous-évaluation du statu quo de l'Allemagne.

    Logo de l'OTAN
    © AFP 2019 Paul J. Richards

    «En cas de nouveau conflit, la Bundeswehr et l'Otan pourraient très vite remédier à la situation», a prévenu M.Rose.

    La VJTF est une brigade, qui devrait, à terme, compter 5.000 hommes, susceptible d'être déployée dans un délai de 48 heures partout où cela est nécessaire.

    Tags:
    fonds, personnel, char, danger, menaces, ministère allemand de la Défense, Bundeswehr (armée allemande), Sputnik, OTAN, Jürgen Rose, Ursula von der Leyen, Europe de l'Est, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik