International
URL courte
954
S'abonner

Après la tuerie de Floride qui a coûté la vie à 17 lycéens, quelques Américains crient leur colère et exigent un meilleur encadrement de l’accès aux armes à feu.

Plus d'une centaine de personnes ont participé samedi à un rassemblement devant le siège de La National Rifle Association, le tout-puissant lobby des armes à feu, à Fairfax, en Virginie. Les manifestants ont appelé à renforcer le contrôle de la circulation des armes dans le pays après la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, relate WJBDradio.com.

Le massacre de Parkland a relancé le débat sur les ventes d'armes aux États-Unis, protégées par le second amendement de la Constitution, sans toutefois faire bouger les lignes entre partisans et adversaires d'un contrôle renforcé.

Parmi les manifestants figuraient des proches des victimes ainsi que Gerry Connolly, membre du Congrès représentant la Virginie.

«C'est à cause de vous que ces enfants sont morts», a-t-il lancé aux opposants au renforcement du contrôle des armes.

Plusieurs proches des victimes de la tuerie sur le campus de l'Université de Virginia Tech en 2007 ont également rejoint le rassemblement. Peter Reed, dont la fille Mary compte parmi les victimes de cette fusillade, a confié que ce qu'il s'est passé mercredi a ravivé en lui des «souvenirs horribles». «C'est de la folie», a-t-il ajouté.

En Floride, où s'est produit le drame le plus récent, les survivants de la fusillade ont eux-aussi participé à un rassemblement. De nombreuses personnes qui participaient au rassemblement à la mémoire des victimes samedi à Fort Lauderdale ont appelé à l'adoption d'une nouvelle loi sur les armes et critiqué le président Donald Trump, qui a mis en cause le déséquilibre psychologique du tireur, Nikolas Cruz, 19 ans.

Lire aussi:

L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Une banderole anti-Macron survole la cérémonie militaire du 14 juillet – vidéo
Tags:
fusillade, Floride, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook