International
URL courte
7115
S'abonner

Une Nord-Coréenne a été mise en examen en Corée du Sud pour avoir acheminé du riz dans son pays natal. Selon la police sud-coréenne, elle avait également l’intention de revenir en Corée du Nord.

La police sud-coréenne a interpellé une dissidente nord-coréenne accusée d'avoir envoyé 130 tonnes de riz pour un montant de 105 millions de wons sud-coréens (environ 97.000 dollars) au ministère de la Protection de la sécurité d'État de la République populaire démocratique de Corée, fait savoir l'agence de presse Yonhap, se référant au parquet de la ville de Suwon.

Selon les médias, cette femme âgée de 49 ans avait déjà envoyé à deux reprises du riz à son pays d'origine avec l'aide d'un intermédiaire chinois. Elle a été détenue par la police sud-coréenne après avoir transféré 80 millions de wons sud-coréens (environ 75.000 dollars) à cet intermédiaire afin d'acheminer un lot de riz supplémentaire.

Avant l'arrestation, l'inculpée a réussi à vendre sa maison et à se débarrasser de ses effets personnels. La femme, qui a fui la Corée du Nord en 2011, a déclaré aux enquêteurs qu'elle voulait revenir dans son pays afin d'y retrouver son fils. Elle aurait contacté les services secrets nord-coréens au début de 2017.

L'année dernière, de nombreux Nord-Coréens ont pris le risque de quitter leur patrie. D'après Séoul, plus de 880 personnes ont fui la Corée du Nord entre janvier et septembre 2017 pour s'installer dans le pays voisin. Le 13 novembre dernier, un militaire nord-coréen rongé par des vers parasites géants a fui en Corée du Sud.

Lire aussi:

Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Un policier roué de coups à Paris lors de la manifestation contre la loi Sécurité globale – vidéos
Le mystérieux «monolithe de métal» en plein désert américain a disparu
Tags:
dissident, services secrets, police, défection, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook