Ecoutez Radio Sputnik
    Netanyahu

    Netanyahu se dit prêt à intervenir contre l'Iran si nécessaire

    © AP Photo / Lennart Preiss
    International
    URL courte
    1075114

    Brandissant une pièce de métal présentée comme provenant d'un drone abattu au-dessus d'Israël la semaine précédente, le Premier ministre israélien a mis en garde l’Iran contre toute agression armée, promettant d’intervenir si cela s’avérait nécessaire.

    Benjamin Netanyahu a assuré dimanche qu'il n'hésiterait pas à intervenir contre l'Iran, et non pas seulement contre ses alliés et supplétifs au Proche-Orient si cela s'avérait nécessaire.

    «Nous interviendrons si nécessaire non seulement contre les alliés de l'Iran mais contre l'Iran lui-même», a dit le Premier ministre, en réaffirmant que Téhéran représentait la plus grande menace au monde.

    Le Premier ministre israélien a fait cette déclaration à la conférence de Munich sur la sécurité, brandissant un fragment de ce qu'il affirme être un drone iranien abattu ce mois-ci après une incursion dans l'espace aérien israélien, indique Reuters.

    La tension est vivement montée dans la région le 10 février, quand un F-16 israélien impliqué dans une opération a été touché par un missile tiré à partir de la Syrie avant de s'écraser en territoire israélien. Les deux pilotes, qui se sont éjectés, ont été hospitalisés.

    Il s'agirait de la première perte d'un avion par la partie israélienne depuis le début de son intervention dans la crise syrienne. Les forces israéliennes ont ensuite répliqué en lançant des raids contre une douzaine de cibles en Syrie.

    Un peu plus tôt, l'armée israélienne avait affirmé avoir abattu un drone iranien au-dessus de son territoire, information démentie par Téhéran.

    Lire aussi:

    L'opération militaire israélienne ouvrirait un nouveau front en Syrie
    Un avion de l’armée israélienne s'écrase après l'attaque de «cibles iraniennes» en Syrie
    F-16 israélien abattu par la Syrie: les conclusions de la commission d'enquête révélées
    Tags:
    F-16 Fighting Falcon, Benjamin Netanyahu, Téhéran, Proche-Orient, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik