Ecoutez Radio Sputnik
    Afghanistan: 10 combattants de Daech déposent leurs armes

    Les USA, transfèrent-ils des terroristes de Daech en Afghanistan?

    © AFP 2018 Noorullah Shirzada
    International
    URL courte
    10625

    Le chef d’état-major iranien Mohammad Baqeri a expliqué l’intensification des activités terroristes en Afghanistan par le transfert dans ce pays de combattants de Daech par les États-Unis. Le porte-parole du ministère afghan de la Défense l’a démenti dans un entretien accordé à Sputnik, mais bien des experts ne l’excluent pas.

    La présence du contingent militaire des États-Unis en Afghanistan est nécessaire, a déclaré Dawlat Waziri, porte-parole du ministère afghan de la Défense, tout en démentant l'information sur le transfert de terroristes dans le pays par les Américains.

    «Je nie que les États-Unis transfèrent des terroristes de Daech en Afghanistan. Les Américains nous aident à liquider les terroristes de Daech, ainsi que ceux d'autres groupes opérant dans le pays. Ainsi, grâce à l'armée de l'air américaine, quatre chefs de Daech ont été éliminés: Abu Saeid, Hasibollah, Amir Abdolrahman et Shahed», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Or, le politologue afghan Ahmad Wahid Mozhda a relevé, dans un entretien accordé à Sputnik, que les Afghans croyaient en une certaine «main mystérieuse» qui se livrerait au renforcement des positions des terroristes de Daech.

    «Bien des députés afghans, ainsi que de simples citoyens disent que des terroristes de Daech y sont transférés à bord d'hélicoptères non identifiés», a indiqué l'expert.

    Et de rappeler qu'en 17 ans de lutte antiterroriste en Afghanistan, les États-Unis avaient essuyé d'importantes pertes matérielles et humaines et ce, pratiquement sans résultat.

    «Qui plus est, les groupes terroristes sont même devenus plus nombreux en Afghanistan. […] Les États-Unis ont dépensé 1.000 milliards de dollars pour cette guerre, la coalition internationale a perdu près de 4.000 militaires, mais la guerre n'est toujours pas finie. Les hostilités se poursuivent sur la plupart du territoire afghan. Pourquoi les 150.000 militaires de la coalition internationale n'ont-ils pas garanti la sécurité de l'Afghanistan?», s'est interrogé M.Mozhda.

    Et de répondre que le soutien du terrorisme en Afghanistan avait pour objectif de créer une menace pour des pays de la région, tels que l'Iran, la Russie et la Chine qui avaient des relations compliquées avec les États-Unis.

    Lire aussi:

    Qui profite des accusations portées contre Moscou de livrer des armes aux Talibans?
    Entre Charybde et Scylla: les civils afghans face à la CIA et au Pentagone
    L'ancien président afghan critique la nouvelle stratégie de Donald Trump dans la région
    Tags:
    hostilités, pertes humaines, transfert, lutte antiterroriste, coalition, Sputnik, Daech, Mohammad Baqeri, Ahmad Wahid Mozhda, Dawlat Waziri, Chine, Iran, Russie, États-Unis, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik