Ecoutez Radio Sputnik
    Un extrémiste ukrainien essait de briser une porte d’une succursale de la banque russe Sberbank à Kiev

    Lorsque la porte d’une banque russe devient un piège pour un extrémiste ukrainien

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    12705

    Sans aucun doute, il se voyait faire un acte héroïque en essayant de briser une porte d'une succursale de la banque russe Sberbank à Kiev. Pourtant, avec son pied coincé dans la vitre blindée, ce nationaliste ukrainien a fini par se ridiculiser.

    La photo publiée par un blogueur ukrainien sur sa page Facebook prouve que même si la police ukrainienne préfère de ne pas intervenir quand les radicaux vandalisent des propriétés russes à Kiev, ces attaques peuvent parfois échouer.

    Ainsi, une porte d'une succursale de la banque russe Sberbank s'est transformée en piège pour ce nationaliste dont le pied a été coincé dans la vitre blindée qu'il essayait de briser.

    Dimanche 18 février, des membres du groupe néo-nazi Organisation des nationalistes ukrainiens ont attaqué le siège de l'agence culturelle russe Rossotroudnitchestvo et une filiale de la Sberbank russe à Kiev. Ces attaques ont suivi celle de samedi où des jeunes radicaux avaient fait irruption dans le bâtiment de Rossotroudnitchestvo pour briser les vitrines de l'exposition consacrée au chanteur d'opéra russe Fédor Chaliapine et pour s'attaquer au drapeau russe. Toutes ces attaques ont été faites en présence de la police ukrainienne qui n'est pas intervenue pour stopper les nationalistes.

    Lire aussi:

    Les nationalistes ukrainiens trouvent une nouvelle cible russe à Kiev
    Les banques russes, nouvelles cibles des radicaux ukrainiens
    Un chasseur d'attaque ukrainien frôle des vacanciers sur la côte de la mer d’Azov
    Tags:
    Sberbank, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik