Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères

    Les USA agissent en Syrie comme des «possédés», selon Téhéran

    © AP Photo / Petr David Josek
    International
    URL courte
    8402

    Au lieu de trouver une solution politique à la situation en Syrie, les États-Unis lancent une nouvelle vague d’opérations, agissent comme des «possédés», estime Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères, citant la récente attaque perpétrée par la coalition sous commandement US contre les forces pro-gouvernementales syriennes.

    Les États-Unis ont commencé une nouvelle vague d'opérations en Syrie, d'occupation de ce pays, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, s'exprimant lors de la conférence sur le Proche-Orient du Club de discussions Valdaï.

    «La Syrie a toujours besoin d'une solution politique. L'Iran et la Russie s'efforcent de trouver une telle solution politique, ils font la promotion de cette solution depuis ces quatre dernières années. Lors de toutes les conférences internationales, nous insistons sur le fait que seule une solution politique est possible en Syrie. J'espère qu'ils en prennent enfin conscience, maintenant que les terroristes sont durement frappés», a déclaré Mohammad Javad Zarif.

    Et d'ajouter: «Nous devons mettre en place cette solution politique, mais nous assistons à une nouvelle vague d'occupation, d'intervention étrangère, notamment de la part des États-Unis, que je ne sais comment qualifier. Possédés, d'un côté. Et d'un autre côté, nous voyons l'attaque du 7 février contre les forces syriennes, il s'agit d'intérêts de court terme, de l'envie d'envahir le territoire».

    Selon lui, il est nécessaire de prendre en compte les préoccupations des pays de la région quant aux actions des États-Unis, il est nécessaire de résoudre ces problèmes, mais il faut le faire légalement, avec l'aide du gouvernement syrien.

    «Si vous occupez les territoires des autres, cela ne permettra pas de résoudre les problèmes», a souligné M. Zarif.

    Dans la nuit du mercredi 7 février au jeudi 8 février, plus d'une centaine de combattants pro-gouvernementaux auraient été tués par une série de frappes effectuée par des avions américains dans la province syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé un responsable américain, cité par Reuters. La coalition affirme que l'assaut a été mené en représailles à une attaque contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance rebelle arabo-kurde soutenue par Washington.

    Aucun militaire américain se trouvant parmi les FDS n'a semble-t-il été tué ou blessé dans cette attaque, selon la même source.

    Lire aussi:

    La coalition sous commandement US frappe les forces pro-gouvernementales en Syrie
    Frappe US contre les forces pro-Damas: Moscou dévoile le véritable but des USA en Syrie
    Frappes US contre les forces pro-Damas: la TV syrienne dénonce «une agression»
    Tags:
    Forces démocratiques syriennes (FDS), Club de discussion Valdaï, Mohammad Javad Zarif, Deir ez-Zor, États-Unis, Syrie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik