Ecoutez Radio Sputnik
    Situation in Maaloula, Syria

    Conseillère d'Assad: «l'agression US contre la Syrie» empêche de vaincre le terrorisme

    © Sputnik . Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    6352

    Les actions des États-Unis en Syrie retardent la victoire définitive sur le terrorisme dans le pays, a déclaré la conseillère du Président syrien, Bouthaina Shaaban.

    Intervenant lors du Forum de discussions Valdaï, Bouthaina Shaaban, conseillère de Bachar el-Assad, a expliqué comment les actions de la coalition internationale dirigée par les États-Unis influencent les efforts de Damas et de ses alliés pour vaincre les terroristes restant dans le pays.

    «L'agression américaine contre la Syrie peut retarder l'annonce de notre victoire définitive sur les mercenaires terroristes, mais elle ne peut changer le fait que l'Amérique et les puissances occidentales se trouvent du mauvaise côté de l'histoire», a-t-elle souligné.

    Mme Shaaban a également indiqué que Washington entravait la résolution politique de la crise syrienne et cherchait à occuper une partie de la Syrie «pour créer un "havre de paix" pour les terroristes».

    L'aviation de la coalition internationale dirigée par Washington a frappé les forces pro-gouvernementales syriennes dans la province de Deir ez-Zor dans la nuit du 7 au 8 février, invoquant la défense contre une «attaque non provoquée» visant l'état-major des Forces démocratiques syriennes (FDS). Les médias américains ont fait état de 100 morts parmi les combattants progouvernementaux. D'après le ministère russe de la Défense, 25 soldats syriens ont été blessés. Damas a qualifié ces frappes d'agression et de crime de guerre.

    Lire aussi:

    La tour Eiffel évacuée et fermée après qu’un homme a été surpris en train de l’escalader
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Une opération pour faire descendre l’homme ayant escaladé la tour Eiffel en cours
    Tags:
    terrorisme, Bouthaina Shaaban, Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik