Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    «Abreuvés de postures contre la Russie» 65% des Français la voient hors d’Europe

    © Sputnik . Maxim Blinov
    International
    URL courte
    Elliot Lelievre
    28644

    Un sondage IFOP pour Sputnik montre que 65% des Français pensent que la Russie n’appartient pas à l’Europe. Michel Vialay, député LR des Yvelines, a partagé son analyse sur cette enquête, entre méconnaissance historique et confusion politique.

    Seuls 29% des Français estiment que la Russie appartient à l'Europe:

    «Je suis surpris qu'il y en ait si peu!», s'étonne Michel Vialay, député Les Républicains des Yvelines, au micro de Sputnik.

    Les résultats du sondage IFOP pour Sputnik ont en effet de quoi surprendre. Interrogé à propos de ce chiffre, le député, membre du groupe d'amitié parlementaire France-Russie rappelle qu'en termes historiques et géographiques, la Russie a toute sa place en Europe.

    «La Russie appartient à l'Europe. Il suffit pour s'en convaincre de regarder la géographie ou de se rappeler les propos du Général de Gaulle qui parlait d'Europe de l'Atlantique à l'Oural.»

    Selon lui, le fait que les Français soient une majorité à estimer que la Russie est hors de l'Europe illustre potentiellement «une certaine méconnaissance de l'Histoire de la part de nos concitoyens», même s'il estime également que de nombreux facteurs jouent sur la perception française sur la place du plus grand pays au monde.

    Cette méconnaissance de l'Histoire pourrait trouver son origine, selon M. Vialay, dans les ruptures provoquées par la révolution d'Octobre 1917 et le Rideau de fer qui a divisé le continent après la Seconde Guerre mondiale, qui ont profondément marqué l'opinion et l'ont détourné du voisin russe.

    Quant à la différence avec les résultats du même sondage dans les autres pays européens —les polonais sont plus de 75% à considérer la Russie comme faisant partie de l'Europe-, M. Vialay propose une explication purement géographique:

    «On peut assez logiquement penser que les pays qui sont frontaliers considèrent plus facilement que, comme eux, la Russie est en Europe.»

    Les Français sont également les plus nombreux à considérer que la Russie n'appartient pas à l'Europe: 65% d'entre eux le pensent, contre 52% au Royaume-Uni et seulement 20% en Pologne. La proportion de personnes ayant choisi de ne pas se prononcer est deux fois plus importante outre-Manche qu'en France (13% contre 6 respectivement).

    Pour le député de l'opposition, «ce qui est intéressant c'est de se demander pourquoi ils pensent l'Europe sans la Russie». Pour y répondre, il avance l'idée que les médias ont pu jouer un rôle dans la dégradation de l'image de la Russie auprès de la population.

    «Peut-être faut-il y voir également un effet des médias qui, surtout ces dernières années, ont été manifester les oppositions qu'il pouvait y avoir dans les politiques des deux pays respectifs.»

    Rappelant les échecs du quinquennat de François Hollande, M. Vialay estime que la France paye aujourd'hui la «catastrophe en ce qui concerne les relations internationales» de la politique du précédent Président de la République. Il ajoute que, bien qu'il eut été nécessaire de dialoguer avec Moscou, M. Hollande avait «oublié ce que le mot diplomatie voulait dire: parler avec tout le monde». Un ostracisme vis-à-vis de la Russie qui se reflète dans l'opinion:

    «Je pense qu'un certain nombre de nos concitoyens, parce qu'ils ont été abreuvés de postures contre la Russie émanant de François Hollande et de son gouvernement [ont été] impactés de façon significative, [surtout] ceux qui se contentent du journal télévisé pour pouvoir se faire une opinion.»

    Enfin, un dernier élément qui, de l'avis du député des Yvelines, pourrait expliquer le résultat de ce sondage est la formulation de la question. Il estime possible que les Français aient confondu Europe et Union européenne, ce qui aurait pu donner plus de poids au rejet de la Russie.

    «Un certain nombre de concitoyens ne fait pas forcément la distinction entre Europe et Union européenne et ne sait pas où se trouvent les frontières. Il est possible que ça ait participé de la confusion.»

    Relevons que si malgré l'Histoire, une majorité de Français ne voit pas la Russie comme un pays européen, c'est également le cas d'une majorité de Russes. En effet, selon une étude d'août 2017 du centre Levada en Russie, seuls 44% des Russes se considéraient eux-mêmes comme européens.

    Lire aussi:

    Ambassadeur suisse: «l’Europe sans la Russie n’est pas l’Europe»
    Référendum aux Pays-Bas: l’accord d’association UE-Ukraine en sursis?
    L’Europe de la Défense est «contraire aux intérêts de la France»
    Tags:
    opinion, sondage, Sputnik, Ifop, Charles de Gaulle, Oural, France, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik