Ecoutez Radio Sputnik
    Bombardements à Mossoul

    La coalition américaine réévalue le nombre de ses victimes civiles en Syrie et Irak

    © REUTERS / Thaier Al-Sudani
    International
    URL courte
    11210

    La coalition internationale anti-Daech emmenée par les Etats-Unis a reconnu que ses frappes avaient fait au moins 841 victimes civiles en Irak et en Syrie en plus de trois ans de bombardements.

    Au moins 841 civils ont trouvé la mort au cours de l'opération militaire anti-Daech menée en Syrie et en Irak par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, lit-on dans un communiqué diffusé jeudi par le commandement de l'opération Inherent Resolve.

    Les évaluations présentées par la coalition sont fondées sur l'analyse de 2.015 rapports faisant état d'éventuelles victimes civiles, reçus entre août 2014 et janvier 2018. Pendant cette période, la coalition a effectué 29.070 frappes aériennes en Irak et en Syrie.

    Rien qu'en janvier 2018, au moins dix civils ont été abattus dans les raids de la coalition, qui avait reçu 116 rapports sur les pertes civiles, dont seulement quatre ont été reconnus crédibles.

    La coalition internationale anti-Daech, qui réunit plus de 70 pays du monde, opère en Irak en coopération avec les forces armées gouvernementales, alors que Damas ne l'a jamais autorisée à réaliser des frappes sur le territoire syrien.

    Lire aussi:

    1.114 civils tués par les raids de la coalition américaine en Irak et en Syrie depuis 2014
    Frappes de la coalition en Syrie et en Irak: le nombre de civils tués s’élève à 892
    484 civils tués en Syrie et en Irak par des frappes de la coalition dirigée par les USA
    Tags:
    victimes civiles, Inherent Resolve, coalition anti-Daech, Irak, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik