International
URL courte
072
S'abonner

Robert Mueller a annoncé de nouvelles poursuites à l'encontre de l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, et de l'ex-associé de ce dernier, Richard Gates.

Le procureur spécial enquêtant sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine, Robert Mueller, a annoncé jeudi de nouvelles poursuites à l'encontre de l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, et de l'ex-associé de ce dernier, Richard Gates, accusés tous deux de blanchiment d'argent.

Selon l'acte d'accusation, Paul Manafort aurait blanchi plus de 30 millions de dollars de revenus avec l'aide de Gates. Il aurait notamment fait passer pour des prêts plus de 10 millions de dollars de revenus provenant d'entités chypriotes.

L'acte d'accusation compte 32 nouveaux chefs d'inculpation, concernant des faits présumés de fraude fiscale et de dissimulation de comptes bancaires à l'étranger.

«Manafort et Gates ont tiré des dizaines de millions de revenus de leur travail (lobbying, ndlr) en Ukraine», stipule l'acte d'accusation, en ajoutant que M.Manafort n'a pas payé ses impôts et a dissimulé ses revenus aux autorités américaines ainsi qu'utilisé des comptes off-shore pour acheter de l'immobilier aux États-Unis

Lire aussi:

Ces communes privées de leurs médecins réfractaires à l’obligation vaccinale
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
Tags:
États-Unis, Robert Mueller, Paul Manafort, Richard Gates, fraude fiscale, blanchiment d'argent, accusations
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook