International
URL courte
8317159
S'abonner

L'administration américaine a décidé d'étendre considérablement les sanctions contre la Corée du Nord afin de priver ses autorités des moyens de financer son programme nucléaire. Le département du Trésor a alors imposé des sanctions à 27 entreprises, 28 navires et une personne physique.

Les États-Unis ont pris la décision de renforcer leurs sanctions à l'encontre de la Corée du Nord. Au total, elles concernent maintenant 56 entreprises de transport maritime et navires qui permettent à Pyongyang «de contourner les sanctions».

«Aujourd'hui, j'annonce que nous introduisons le plus grand paquet de sanctions contre le régime nord-coréen. Le Trésor prendra bientôt de nouvelles mesures pour continuer à limiter les sources de revenus et de carburant que le régime utilise pour financer son programme nucléaire», est-il dit dans le texte du discours du Président Trump qu'il devraient prononcer devant le Conservative Political Action Conference (CPAC), grand-messe annuelle des conservateurs américains, et dont des extraits ont été diffusés par la Maison-Blanche.

Par la suite, le département du Trésor a annoncé que les sanctions s'appliqueront à 27 entreprises, à 28 navires et à une personne physique. La porte-parole de l'administration américaine a déclaré aux journalistes que ce train de sanctions est «le plus sérieux jamais imposé à la Corée du Nord»:

«Nous soumettons à un régime de sanctions 27 entreprises maritimes et de transport, 28 navires et une personne physique dans différents pays du monde, y compris en Corée du Nord, en Chine, à Singapour, à Taiwan et ailleurs. Ce sont des sanctions très sérieuses, elles concernent à peu près le monde entier.»

Il s'agit de sanctions unilatérales adoptées uniquement par les États-Unis. Le 23 décembre dernier, le Conseil de sécurité de l'Onu avait adopté de nouvelles sanctions à l'égard de Pyongyang en réponse au tir de missile balistique effectué le 29 novembre. Le document adopté limitait l'approvisionnement en pétrole de la Corée du Nord et exigeait que tous les pays accueillant des travailleurs nord-coréens les expulsent. Il s'agissait du neuvième train de sanctions onusiennes particulièrement drastiques contre Pyongyang. Les trois derniers avaient été adoptés sous l'impulsion de Washington après des essais de missiles et un test nucléaire menés par la Corée du Nord.    

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Trois membres du personnel hospitalier de Paris testés positifs au coronavirus
Des djihadistes français se filment en plein combat à Idlib contre l’armée syrienne – vidéo
Elon Musk estime que le F-35 «n’aurait aucune chance» contre ce rival
Tags:
sanctions, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook