International
URL courte
508
S'abonner

Après l’attaque perpétrée lundi soir par les terroristes de Boko Haram dans l'internat de Dapchi, dans l'État nigérian de Yobe, plus d’une centaines de filles sont toujours portées disparues. Selon le média local PM News, 111 élèves auraient été kidnappés.

Les terroristes de Boko Haram auraient enlevé 111 élèves d'un internat pour filles dans l'État nigérian de Yobe, rapporte le journal local PM News en se référant à la police.

Auparavant la police n'évoquait aucun enlèvement, affirmant néanmoins que 105 filles étaient toujours portées disparues suite à l'attaque de Boko Haram à Dapchi, comme indiqué par un recensement des parents d'élèves auxquels le président Buhari a présenté ses excuses et déclaré «partager lq peine».

Selon la police, des centaines de jeunes filles de l'internat de Dapchi se sont enfuies lors de l'attaque de leur école lundi soir. Des membres présumés du groupe Boko Haram sont arrivés à la nuit tombée dans un convoi de véhicules dans le but précis d'enlever des élèves, comme l'indiquent des résidents sur place.

Cette attaque rappelle l'enlèvement de 276 lycéennes à Chibok en avril 2014, qui avait donné à Boko Haram une tragique notoriété sur la scène internationale.

Boko Haram mène depuis 2009 une insurrection sanglante dans le nord-est du Nigeria. Ses attaques, et la répression par l'armée, ont fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés.

Lire aussi:

Mohammed VI a ordonné la destruction d’édifices flambant neufs dans une toute nouvelle station balnéaire
Alexandra de Taddeo «soutient» Pavlenski et a expliqué son rôle dans la diffusion de vidéos X de Griveaux
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Tags:
enlèvement, Boko Haram, Nigeria
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook