International
URL courte
23700
S'abonner

Le gouvernement syrien entend répondre à toute attaque de civils par des terroristes dans n’importe quelle partie du pays, a déclaré l'ambassadeur de la Syrie à l'ONU, Bachar al-Jaafari, après l’adoption de la résolution sur l’instauration en Syrie d’un cessez-le-feu humanitaire d'une durée d'un mois.

La Syrie est prête à riposter si des terroristes mènent une  attaque visant des civils sur le sol syrien, a indiqué l'ambassadeur de la Syrie à l'ONU, Bachar al-Jaafari.

Selon lui, les autorités syriennes ont respecté l’accord d’Astana sur les zones de désescalade.

«En même temps, nous avons le droit de répondre à des violations de la part des groupes armés», a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté samedi à l'unanimité une résolution instaurant un cessez-le-feu humanitaire d'un mois en Syrie.

Cette mesure, souligne le document, créera les conditions pour «une livraison immédiate de l'aide humanitaire» à la population ainsi que «pour l'évacuation des personnes gravement malades et blessées».

En même temps, le régime de cessez-le-feu «ne s'applique pas aux opérations militaires contre Daech, Al-Qaïda et le Front al-Nosra, ainsi qu' aux groupes et aux individus qui leur sont associés».

Lire aussi:

Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Assassinat du Président algérien Boudiaf: «la prophétie» qui contredit la thèse officielle
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Tags:
zone de désescalade, attaque, résolution, ONU, Bachar al-Jaafari, Astana, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook