Ecoutez Radio Sputnik
    marteau

    Seize femmes turques condamnées à mort en Irak pour appartenance à Daech

    © Fotolia / Andrey Burmakin
    International
    URL courte
    18270
    S'abonner

    Seize ressortissantes turques ont été condamnées par la justice irakienne à la peine de mort. Ce verdict s’inscrit dans une série de condamnations similaires prononcées par les tribunaux irakiens à l’encontre d’étrangers ayant prêté allégeance à cette organisation terroriste.

    La cour pénale centrale de Bagdad a condamné aujourd'hui 16 citoyennes turques à la peine capitale pour appartenance au groupe terroriste Daech, selon un communiqué du Conseil judiciaire suprême d'Irak rendu public dimanche.

    «Après avoir examiné le dossier de 16 citoyennes turques, la Cour pénale centrale irakienne a confirmé leur implication dans les activités de Daech. Le tribunal a condamné à mort les accusées conformément à la loi antiterroriste», stipule le communiqué.

    Selon le représentant du Conseil judiciaire suprême de l'Irak, Abdel Sattar Birkadar, les accusées ont reconnu lors de l'enquête être arrivées en Irak pour épouser des membres de Daech à qui elles ont fourni un soutien logistique. Selon la loi irakienne, les condamnées peuvent interjeter appel.

    En Irak, plusieurs étrangères ont été condamnées au cours de ces dernières semaines pour le même motif. La peine capitale a été prononcée le 21 janvier contre une Allemande d'origine marocaine. En outre, le 19 février, une Française s'est vu infliger une peine de prison de 7 mois, couverte par sa détention préventive, pour présence illégale sur le territoire. Elle devrait être expulsée dans les semaines qui viennent, d'après plusieurs médias français.

    En Irak, les lois antiterroristes permettent d'inculper des personnes qui ne sont pas impliquées dans des actes de violences, mais qui sont soupçonnées d'avoir apporté de l'aide à Daech. Les individus ayant rejoint les rangs du groupe terroriste, même s'ils n'ont jamais combattu, encourent la peine de mort.

    À l'heure actuelle, 20.000 personnes environ sont détenues en Irak pour appartenance présumée à Daech, précise l'AFP, se référant à des chercheurs.

    Menée par les forces gouvernementales, la guerre contre l'organisation terroriste Daech en Irak a duré trois ans. Au début du mois de décembre 2017, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi en a annoncé la fin.

    Tags:
    femmes, condamnation, décès, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik