Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    Moscou met en garde contre les «intox» sur l’utilisation d'armes chimiques en Syrie

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    18922

    La Russie s’attend à des provocations et met en garde contre la désinformation à paraître concernant la situation en Syrie, qui serait destinée à dénigrer Damas et miner la trêve.

    Les informations concernant l'utilisation présumée d'armes chimiques dans la province syrienne de la Ghouta orientale constituent une provocation destinée à dénigrer l'armée, a annoncé ce lundi le chef de la diplomatie russe, ajoutant que Moscou était au courant de la préparation d'«intox».

    «Les medias ont déjà diffusé des intox selon lesquels hier et ce matin, du chlore aurait été utilisé comme substance intoxicante dans la Ghouta orientale, et ce avec comme source un individu anonyme résidant aux États-Unis», a indiqué Sergueï Lavrov à l'issue de négociations avec son homologue portugais Augusto Santos Silva.

    M.Lavrov a également dénoncé la participation des Casques blancs dans les provocations de ce type, rappelant que cette organisation «créée par les Américains et les Britanniques» avait déjà «été repérée dans un nombre immense de fakes liés principalement à l'utilisation d'armes chimiques».

    Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé précédemment, se référant à un habitant de la province d'Idlib, que le Front al-Nosra avait fait entrer dans la localité de Serakab plus de 20 bouteilles de chlore, préparant apparemment une provocation avec la participation de casques blancs et, éventuellement, de journalistes étrangers.

    Damas a fait état à plusieurs reprises de provocations avec emploi de substances toxiques de la part de terroristes à Alep, dans la province d'Idlib et dans la banlieue de la capitale syrienne.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    «C’est une réforme pour la précarité»: la bourde de la ministre du Travail
    Tags:
    trêve, Sergueï Lavrov, Ghouta orientale, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik