International
URL courte
26624
S'abonner

Sur fond d’intervention à Afrine, en exhortant la nation à être prête à la mobilisation, lors d’un congrès de l’AKP, samedi, dans la province de Gaziantep, le Président turc a invité une petite fille en uniforme militaire sur scène et a assuré à l'enfant sanglotant qu'elle recevrait les honneurs de la nation si elle était tuée au combat.

L'épisode controversé a eu lieu alors que le Président Recep Tayyip Erdogan s'exprimait, samedi, lors d'un congrès régional du Parti de la justice et du développement (AKP), dans la province sud de Gaziantep. Le dirigeant turc a profité de l'occasion pour mobiliser le public en faveur de l'opération militaire en cours visant les milices kurdes, dans la région d'Afrine en Syrie, en rappelant à ceux qui ont terminé leur service militaire mais qui ont encore des «ordres de mobilisation active» d'être prêts à être rappelés si la situation l'exige.

À un moment de son discours, le Président turc a invité une petite fille, âgée d'entre quatre et cinq ans, vêtue d'un uniforme militaire complet avec un béret bordeaux, porté par les forces spéciales turques, à le rejoindre sur la scène. Selon les images télévisées du discours, la petite fille, submergée par l'émotion, s'est mise à pleurer devant le chef d'État.

Après avoir rassuré la petite, le Président a déclaré:

«Si elle meurt en martyre, ils lui poseront un drapeau, si Dieu le veut». «Elle est prête à tout, n'est-ce pas?», a conclu le chef de l'État, dans une tournure totalement incompréhensible. La fille confuse répondit: «oui».

​L'incident a été critiqué par le Parti démocratique des peuples (HDP) pro-kurde qui s'oppose à l'opération d'Ankara dans la région d'Afrine. «L'état d'esprit qui abuse des enfants en leur promettant la mort va perdre. Nous allons gagner la lutte pour la vie libre et heureuse des enfants!», a déclaré le parti dans un post sur Twitter. «Gardez à l'esprit que les enfants sont utilisés pour montrer que la guerre est légitime», a déclaré Ertugrul Kurkcu, ancien co-président du HDP, sur son compte twitter.

​L'armée turque mène depuis le 20 janvier l'opération Rameau d'olivier contre les Kurdes à Afrine, dans le nord de la Syrie. Cette région est contrôlée par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) que la Turquie considère comme terroristes.

Damas a condamné les actions turques à Afrine, tout en soulignant que la région faisait partie intégrante de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

Lire aussi:

Un prêtre orthodoxe grièvement blessé par balles devant une église à Lyon - vidéos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
L’entrée de la grande mosquée de La Mecque défoncée par une voiture – vidéo
«Expulsion des islamistes»: des affiches représentant le Christ ensanglanté dans les rues de Béziers – photo
Tags:
martyr, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook