International
URL courte
5290
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe a pointé la condition nécessaire à la mise en application d’un régime de cessez-le-feu, voté par le CS de l’Onu, et a précisé qu’elle ne s’applique pas aux actions antiterroristes menées par l’armée syrienne et ses alliés.

Le cessez-le-feu défini par la résolution adoptée le 24 février par le Conseil de sécurité de l’Onu entrera en vigueur une fois que toutes les parties présentes «sur le terrain» seront d’accord sur les modalités de sa mise en place, estime le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Premièrement, la résolution adoptée, qui a reçu le numéro 2401, n’est pas très claire quant aux moyens de lancement de la trêve dont le but est la livraison d’aide humanitaire. Cette trêve débutera quand toutes les parties sur le terrain, comme le souligne bien cette résolution, seront d’accord sur les modalités de sa mise en place de sorte que le cessez-le-feu soit exhaustif et global sur l’ensemble des territoires syriens», a déclaré le ministre russe lors d’une conférence de presse à l’issue de négociations avec son homologue portugais Augusto Santos Silva.

«Ici, aucune interprétation n’est guère possible, tout comme ne sont pas possibles les interprétations sur l’application du régime de cessez-le-feu proposé, il ne concerne en aucun cas les actions antiterroristes que mène le gouvernement syrien soutenu par la Russie», a souligné le chef de la diplomatie russe.

Et de préciser qu’il s’agissait notamment de Daech, du Front al-Nosra et «de tous ceux qui coopèrent avec eux». Sur ce point, M.Lavrov a rappelé que les formations armées de la Ghouta orientale, perçus en occident comme «modérées» commerceraient avec al-Nosra.

«Ceci rend les partenaires du Front al-Nosra non protégé par le régime de cessez-le-feu qui doit être instauré. Ils sont la cible d’actions légitimes des forces armées syriennes et de tous ceux qui soutiennent ces dernières», a expliqué le ministre.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
Tags:
terrorisme, résolution, Conseil de sécurité de l'Onu, Daech, Front al-Nosra, Sergueï Lavrov, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook