International
URL courte
30675
S'abonner

Un feu nourri des terroristes empêche les civils d'emprunter le couloir humanitaire reliant la Ghouta orientale à Damas, annonce le chef du groupe de contrôle de la zone de désescalade.

Les civils n'arrivent pas à quitter la Ghouta orientale, la banlieue est de Damas, car le couloir humanitaire censé assurer leur sortie est pilonné par les terroristes près de la localité d'al-Vafidine, a annoncé le chef du groupe de contrôle dans la zone de désescalade, le général Victor Pankov.

«Le couloir humanitaire destiné à assurer la sortie des civils de la zone de désescalade a été ouvert le 27 février à 9h du matin. Il est actuellement intensivement pilonné depuis la zone tenu par les combattants et aucun civil n'est sorti», a-t-il indiqué devant les journalistes.

Les autorités syriennes, soutenues par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, ont mis en place dans la localité d'al-Vafidine les conditions nécessaires pour accueillir les civils qui empruntent l'unique couloir humanitaire reliant Damas à la Ghouta orientale.

La police militaire russe, appuyée par l'armée syrienne, est chargée d'assurer la sécurité à la sortie du couloir. Un poste médical mobile ainsi que des cars destinés à transporter les civils dans des camps provisoires ont été positionnés dans la localité d'Al-Duvair, également proche du couloir.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
couloir humanitaire, Ghouta orientale, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook