International
URL courte
381664
S'abonner

Suite au contrat d'achat de systèmes de missiles sol-air russes S-400, les Etats-Unis font tout leur possible pour empêcher Ankara de doter son armée de cette arme, selon un journal turc.

Les Etats-Unis ont exhorté la Turquie à renoncer à l'achat de systèmes de missiles sol-air russes S-400, sinon Ankara pourrait faire l'objet de sanctions, écrit le journal Haberturk, se référant à une source à Washington.

Selon l'interlocuteur du quotidien, les Etats-Unis sont préoccupés par la situation, estimant que l'achat de S-400 «est capable d'avoir un impact négatif sur la compatibilité opérationnelle de l'Otan», et il n'est pas exclu que Washington puisse imposer des sanctions à l'encontre d'Ankara.

Le fonctionnaire américain a souligné que les Etats-Unis voulaient aider la Turquie à trouver «une meilleure alternative pour satisfaire ses besoins en DCA».

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait déclaré auparavant qu'Ankara n'acceptait pas le langage des menaces, rappelant qu'initialement, la Turquie avait voulu se doter de systèmes de DCA auprès de ses alliés de l'Otan, mais que «ces derniers ont toujours évoqué des problèmes».

La Turquie, deuxième armée de l'Otan en efectif, a signé avec la Russie un contrat qui prévoit la fourniture de quatre batteries de S-400 pour un montant compris entre deux et deux milliards et demi d'euros, une acquisition qui déconcerte les partenaires occidentaux d'Ankara.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
achat, S-400, Mevlut Cavusoglu, Turquie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook