International
URL courte
321070
S'abonner

La paix et la stabilité en Syrie sont entravées par une ingérence extérieure, avec par exemple l’installation par les Etats-Unis dans le Kurdistan syrien d'une vingtaine de bases militaires, a annoncé le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Russie sur la sécurité internationale, Alexandre Venediktov.

Une ingérence extérieure continue empêche le règlement du conflit syrien. Parmi les facteurs entravant le retour de la paix et de la stabilité dans le pays, l’on retrouve notamment l’installation d’une vingtaine de bases militaires américaines dans le Kurdistan syrien, a déclaré jeudi le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Russie sur la sécurité internationale, Alexandre Venediktov.

«Le retour de la paix et de la stabilité en Syrie sont entravées par une ingérence extérieure continue dans la crise syrienne. Par exemple, sur le territoire contrôlé par les Unités de protection du peuple (PYD), environ 20 bases militaires américaines ont été installées», a-t-il dit.

Il a également ajouté que les Etats-Unis fournissaient les Kurdes en armes modernes.

«Les Kurdes sont littéralement gavés des armes les plus modernes (américaines, ndlr)», a-t-il dit.

«Les livraisons d'armes modernes et le soutien aux idées séparatistes dans l'environnement kurde ont réellement provoqué l'opération militaire de la Turquie dans le nord de la Syrie, dans le canton d'Afrine», a poursuivi M. Venediktov.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
Il vole une bombe lacrymogène à deux policiers de Paris et les asperge à bout portant - vidéo
Tags:
Kurdistan syrien, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook