International
URL courte
16628
S'abonner

Les États-Unis renforceraient leur présence sur leur base militaire d’al-Tanf, en Syrie, selon le journal turc Yeni Akit. L’objectif de ce déploiement de nouvelles troupes américaines suscite des doutes.

Les États-Unis auraient déployé 600 militaires des forces spéciales sur la base militaire américaine d'Al-Tanf, crée il y a deux ans sur la frontière entre la Syrie, l'Irak et la Jordanie dans la province de Homs, fait savoir le journal turc Yeni Akit.

Les médias turcs ne donnent pas de détails sur l'objectif recherché par le déploiement de ces forces. Selon Yeni Akit, le personnel de cette base militaire a pour objectif de contrôler les postes frontaliers. Par ailleurs, ce média turc indique qu'al-Tanf sert de camp d'entraînement pour l'opposition syrienne.

D'après le journal Vatan, les États-Unis y ont également acheminé des véhicules blindés.

En décembre 2017, le chef de l'état-major russe, Valeri Guerassimov, a indiqué que les États-Unis organisaient des entraînements pour les combattants de Daech sur la base d'al-Tanf. Il a également souligné que le Pentagone n'avait pas de raisons de maintenir cette base puisque le territoire syrien avait été libéré des terroristes.

 

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un plongeur parvient à filmer de près un gigantesque requin blanc en Floride – vidéo
L’affaire Griveaux, révélatrice d’hypocrites
Un moyen pour conserver Windows 7 découvert
Tags:
véhicules blindés, combattant, médias, base militaire, Daech, Valéri Guérassimov, Al-Tanf, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook