Ecoutez Radio Sputnik
    La fumée au-dessus de la Ghouta orientale, en Syrie

    Pour les terroristes, il est «égal qui mourra»: reportage d’une école à Damas

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    4122

    Les terroristes de la Ghouta orientale continuent leurs attaques au mortier contre les quartiers résidentiels de la capitale syrienne. Une école de Damas est particulièrement touchée par ces tirs, elle compte de nombreux morts et blessés parmi les élèves et les enseignants, d’après la directrice de l’établissement, Lawrence Haddad.

    Plusieurs dizaines d’élèves et d’enseignants ont été tués ou blessés dans une école située dans le quartier de Dahiyat al-Assad, à Damas, lors des tirs quotidiens menés par les terroristes qui sont retranchés dans la Ghouta orientale, a déclaré à Sputnik Lawrence Haddad, directrice de l’école.

    «L’école est prise pour cible tous les jours. Il est très difficile de faire ses études dans ces conditions. Nous avons peur pour nos élèves et nos enseignants. Les forces de sécurité nationale nous ont aidés à protéger les portes d’entrée et une partie des fenêtres avec des sacs de sable, pour réduire le risque de blessures par éclats ou par balles […]. Des dizaines d’élèves et d’enseignants ont été tués ou blessés», a indiqué Mme Haddad.

    Selon elle, des parents ne laissent pas leurs enfants aller à l’école située tout près de Harasta et Douma, deux villes de la Ghouta orientale.

    «Notre problème principal est la proximité de Harasta et Douma. Il n’y a qu’une route qui nous sépare […]. Les terroristes ne se soucient pas de la précision des tirs, cela leur est égal qui mourra – des adultes, des enfants, des civils ou des militaires. Ils souhaitent exercer des pressions sur l’armée pour qu’elle arrête son offensive contre les terroristes de la Gouta orientale», a ajouté la directrice.

    Jeudi, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit a annoncé que plusieurs personnes avaient trouvé la mort lors d’affrontements entre des habitants de la Ghouta orientale et des terroristes. Ces affrontements ont éclaté après des tirs de mortier sur une manifestation qui avaient fait quatre morts civils.

    Lire aussi:

    Des affrontements se produisent entre civils souhaitant fuir la Ghouta et terroristes
    Chemin vers la paix: deuxièmes pourparlers entre les autorités et l’opposition en Syrie
    Ghouta orientale: Harasta libérée des extrémistes, selon la presse locale
    Tags:
    tirs, terrorisme, école, Ghouta orientale, Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik